Thunder

Zoom sur la bulle du Thunder : malgré la frustration, Oklahoma City peut quitter le pays de Mickey avec fierté

Chris Paul OKC vs Houston 23 Août 2020

Rien à regretter pour le Thunder.

Source image : NBA League Pass

Les sentiments sont partagés dans l’Oklahoma après ce Game 7 perdu contre les Rockets. La frustration de se faire sortir dans une série très serrée, mais aussi la satisfaction d’avoir surpassé à peu près toutes les espérances et pronos du début de saison. Le parcours de la darling s’arrête sur un Game 7 contre deux MVP, pas mal pour une équipe « en reconstruction » non ?

Les performances du Thunder dans la bulle d’Orlando ont été l’occasion de confirmer ce qu’on avait déjà vu lors des premiers mois de saison régulière. Oklahoma City est une équipe très clutch, qui ne lâche rien et qui sait utiliser ses talents. Ses matchs de classement ont été un peu en dents de scie avec un bilan de 4-4 mais rien de dramatique, le Thunder a débarqué en Playoffs avec le cinquième spot de l’Ouest pour un affrontement face aux Rockets au premier tour. Après deux défaites lors des deux premiers matchs, on ne donnait pas cher de sa peau, ça parlait même en centimes à ce moment-là. Mais comme d’habitude cette saison, Oklahoma City s’est fait un plaisir de surpasser nos attentes et de revenir dans la série pour nous offrir un Game 7 sur fond de tension James Harden – Chris Paul, un plaisir. Au final, OKC passe à deux doigts de provoquer un séisme dans le Texas mais la victoire n’y est pas. En tout cas, le parcours fut plus qu’honorable, kudos.

Il n’a pas manqué grand-chose au Tonnerre pour y arriver, peut-être un peu d’expérience du côté de Lu Dort et Shai Gilgeous-Alexander ? Possible, mais de toute façon ce n’est pas sur eux qu’on va tirer. Le Canadien a fait une série énorme défensivement sur James Harden et a sorti une perf à 30 pions dans un Game 7, alors même s’il a enchaîné les briques lors des matchs précédents, on ne peut pas lui jeter la pierre. On aurait, en revanche, pu en attendre un poil plus de Shai tant les espoirs placés en lui sont élevés dans l’Oklahoma, mais il n’est encore que sophomore, laissons le temps faire son œuvre. C’est surtout Danilo Gallinari qui est passé à côté de son sujet (4 points à 2/6), et les nombreuses pertes de balle (21 au total) ont fait très mal à OKC dans cette courte défaite 104-102. Rageant donc mais ce qui est sûr, c’est que cette expérience en Playoffs a permis aux jeunots d’apprendre et d’engranger de l’expérience pour le futur. Si Chris Paul, auteur d’une magnifique saison pour mener cette équipe, n’est pas éternel (35 ans hein, faut pas l’oublier), cette campagne 2019-20 représente une belle base pour la suite. Le Thunder a confirmé son année surprenante à Disney World et malgré cette fin décevante, les hommes de Billy Donovan peuvent repartir de chez Mickey la tête haute.

  • Thunder vs Jazz : 110 – 94
  • Thunder vs Nuggets : 113 – 121
  • Thunder vs Lakers : 105 – 86
  • Thunder vs Grizzlies : 92 – 121
  • Thunder vs Wizards : 121 – 103
  • Thunder vs Suns : 101 – 128
  • Thunder vs Heat : 116 – 115
  • Thunder vs Clippers : 103 – 107

PLAYOFFS

  • Thunder vs Rockets : 108 – 123
  • Thunder vs Rockets : 98 – 111
  • Thunder vs Rockets : 119 – 107
  • Thunder vs Rockets : 117 – 114
  • Thunder vs Rockets : 80 – 114
  • Thunder vs Rockets : 104 – 100
  • Thunder vs Rockets : 102 – 104

La belle saison du Thunder s’arrête donc au premier tour de ces Playoffs après un sacré parcours. One hell of a run, comme ils disent chez l’oncle Sam. Chris Paul a montré qu’il en avait encore sous le capot et la jeunesse est prometteuse, Sam Presti devra être lucide pour continuer cette reconstruction de la meilleure des manières. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top