Thunder

Luguentz Dort mais pas tant que ça : 30 points et une défense de fou sur James Harden, imaginez s’il avait mis ce game winner

Luguentz Dort 3 septembre 2020

La saison du Thunder est terminée, mais la carrière de Luguentz Dort, elle, vient juste de décoller.

Source image : NBA League Pass

C’est la belle histoire de ce Game 7. C’est même la belle histoire de cette série, de ces Playoffs, de cette saison tout entière. Luguentz Dort a failli mettre James Harden dans l’une des sauces les plus épaisses de sa carrière dans un Game 7 du premier tour. Imaginez juste si on avait prononcé cette phrase il y a un an.

Parachuté dans le starting five du Thunder après un début de carrière NBA passé entre les two-way contracts et la G League, Luguentz Dort fait désormais partie des noms que vous devrez connaître. Envoyé au front pour les missions défensives les plus périlleuses, Lulu avait déjà envoyé quelques signaux de fumée un soir de janvier face à… James Harden, tiens tiens, un barbudo limité ce soir à un historique… 1/17 du parking. La Kryptonite est trouvée, et peu à peu le canadien d’origine haïtienne va s’appliquer à progresser en attaque, jusqu’à devenir une espèce de 3 and D un peu 3 et très D, prenant ainsi la place d’Andre Roberson dans le roster de Billy Donovan et dans les cœurs des fans d’OKC.

6,8 points et 2,3 rebonds par match, les chiffres sont beaucoup moins explicites que le ressenti, 12,5 points et 4 rebonds sur cette série face à Houston, on se rapproche de la vérité mais une fois de plus c’est surtout l’abattage défensif du garçon qui fait tilt. Cette nuit ? Luguentz a une nouvelle fois éteint la flamme Harden (4/15 dont 1/9 à 3-points) mais il a donc, surtout, explosé offensivement, le genre de soirée impossible à prédire, le genre de perf passée tout près d’offrir une énorme qualif au Thunder. Un début de match passé à envoyer des missiles, Dort est le joueur du Thunder qui prend le plus de tirs et le restera tout le match, et une mi-temps atteinte avec la bagatelle de 18 pions dans la valise et le rôle de sniper n°1 d’OKC. Ok, ok. On se dit alors que la plaisanterie a assez duré, on se dit que les leaders CP3, Shai, Dennis ou Danilo vont reprendre le lead offensif, mais si les deux premiers chauffent à l’abord du money time les deux autres passent à côté de leur match et l’ami Lulu ne ralentit pas la cadence. Au final ? 30 points pour lui, un record en carrière explosé, et son nom apposé à toutes sortes de légendes grâce à des stats que le monde du sport nous envie :

Malheureusement la toute fin de ce Game 7 n’offrira pas de bouquet final à l’énorme perf de l’energizer du Thunder. James Harden est passé par là et retourne le sort contre Dort en échangeant son costume de DPOY avec sa match-up du jour. Imaginez juste si ce tir rentrait… 33 points ? Pour un rookie ? Plus un game winner ? Et une défense de patron sur le meilleur attaquant de sa génération ? Dans un Game 7 ? Wow, comme quoi, entrer dans la légende ne tient parfois pas à grand chose.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top