Lakers

Officiel, LeBron James est le leader all-time au nombre de victoires en Playoffs : 162, et quelque chose nous dit que c’est pas fini

Comme prévu, Derek Fisher n’a pas tenu très longtemps…

Source image : Twitter @NBA

Il y a deux jours, LeBron James avait égalé Derek Fisher pour le plus grand nombre de victoires en Playoffs en carrière. Ce n’était donc qu’une question de temps avant que le King ne prenne seul la tête de ce classement et justement, il n’a pas perdu de… temps pour accomplir cet exploit.

Car la nuit dernière, les Lakers ont enchaîné face aux Rockets. Après avoir égalisé dans la série dimanche, Bronbron et ses copains ont pris l’avantage contre Houston grâce à une victoire 112-102, victoire remportée notamment grâce à une prestation royale du King, auteur de 36 points, 7 rebonds, 5 passes décisives et 4 contres. Ce succès permet donc à LeBron d’être désormais seul sur le trône au nombre de wins en Playoffs sur l’ensemble d’une carrière, avec 162 au total. Comme prévu, Derek Fisher n’a pas tenu très longtemps au coude à coude avec le numéro 23 des Lakers.

« Je n’ai jamais rêvé de ça » a déclaré James via ESPN. « Quand je suis arrivé dans la Ligue, ou quand j’étais gamin, je ne me disais pas, ‘Je veux être numéro un au nombre de victoires en Playoffs’. J’ai toujours dit que je voulais faire partie d’une culture de la gagne, être un gagnant, et faire tout ce qui est nécessaire pour aider mes coéquipiers à gagner, et voici le résultat. »

LeBron a également rendu hommage à ses coéquipiers, coachs et dirigeants qui l’ont accompagné durant ce run historique, de Cleveland à Los Angeles en passant à Miami. Il pensait probablement plus à Pat Riley qu’à Dan Gilbert, plus à Dwyane Wade qu’à Mo Williams, mais il n’a pas cité de nom en particulier. Gros manque de respect pour Gérard par contre, mais bon bref.

Également devenu le 12è meilleur contreur de l’histoire des Playoffs NBA la nuit dernière (242 blocks au total, il a dépassé Julius Erving), LeBron James continue de grimper les échelons dans la hiérarchie de la postseason et vu le niveau auquel il évolue actuellement, quelque chose nous dit que c’est pas fini. Le King a sorti une première mi-temps monstrueuse face aux Rockets la nuit dernière et même s’il a été plus discret en deuxième période, sa prestation d’ensemble est celle d’un mec en plein prime. Sauf que LBJ a 35 ans. Ouf. Maintenant, comme l’a indiqué le principal intéressé en conférence de presse d’après-match, James n’a pas vraiment la tête au record actuellement. Il est déjà locked-in sur le Game 4, qui pourrait permettre aux Lakers de se rapprocher un peu plus des Finales de Conférence Ouest en cas de victoire. On le sait, LeBron et les siens sont venus chez Mickey pour gagner le titre, et par la même occasion rendre hommage au regretté Kobe Bryant, dernière superstar de L.A. à avoir soulevé le trophée, aux côtés de Pau Gasol et Cie. C’était il y a exactement dix ans, face aux Celtics. Remake en 2020 ?

On s’y attendait, c’est désormais officiel. LeBron James est le plus grand winner de l’histoire des Playoffs, au niveau du total de victoires en tout cas. Pour les bagues, il a encore du chemin à parcourir, mais il pourrait déjà en ajouter une cette année. 

Source texte : NBA / ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top