Lakers

LeBron James égale Derek Fisher pour le plus grand nombre de succès en Playoffs : bravo au King, mais faudra pas oublier de remercier Gérard

Si le monde n’explose pas dans la semaine, le King devrait bientôt être seul sur le trône.

Source image : NBA League Pass

En remportant le Game 2 face aux Rockets la nuit dernière, LeBron James a grimpé encore un peu dans la hiérarchie des Playoffs, catégorie victoires all-time. Il est désormais en tête, à égalité avec le meilleur pote de Matt Barnes.

161. Ils sont nombreux à ne pas avoir atteint un tel total pour le nombre de matchs joués en Playoffs. Mais pour LeBron James, on ne parle pas de matchs joués, mais de victoires en postseason. Ah d’accord. Parce que oui, avec le succès des Lakers face aux Rockets dimanche, le King a désormais 161 wins au compteur d’après ESPN Stats & Info. Personne n’a fait mieux dans l’histoire, il n’y a que Derek Fisher qui résiste au Roi, lui qui possède un total similaire grâce en grande partie à ses longues campagnes de Playoffs avec les Lakers de Shaquille O’Neal et Kobe Bryant, puis Kobe et Pau Gasol. LeBron est actuellement dans sa 14è campagne, avec 246 matchs de postseason disputés en tout, et un bilan global de 161-85. Voilà voilà, ça montre encore une fois l’incroyable longévité du monsieur, ainsi que sa régularité dans le succès. Mais bon, il ne faudrait quand même pas oublier une chose, un certain nombre des victoires de LBJ ont été arrachées aux côtés de Gérard Smith, qui comme un symbole se retrouve aujourd’hui dans l’effectif des Lakers. Coïncidence ? Sûrement pas. Sans Gégé, LeBron ne serait jamais arrivé aussi haut, on espère qu’il pensera à lui lors de son speech du Hall of Fame, en lui rendant hommage comme il se doit.

Allez, reprenons notre sérieux, car LeBron a également gagné une place dans une autre catégorie. Il ne fait pas les choses à moitié le King. Outre le nombre de victoires, James est également devenu le deuxième shooteur le plus prolifique de l’histoire des Playoffs derrière la ligne à 3-points. Avec un tir primé marqué contre Houston, il a dépassé le grand sniper et son ancien coéquipier Ray Allen (386 tirs à 3-points pour LBJ, 385 pour Ray Ray), et se retrouve désormais seul derrière Stephen Curry, loin devant au classement. Assez drôle quand on sait que le shoot extérieur a souvent été la « faiblesse » du numéro 23, car il fut un temps où certaines défenses le laissaient volontairement shooter de loin pour bloquer l’accès à la peinture (coucou Pop). Là encore, ça montre avant tout la longévité de James, qui ne sera jamais un tireur d’élite, mais ça prouve que LeBron est quand même devenu un shooteur correct au fur et à mesure des années. Le travail, ça paye comme dirait l’autre. Pour info, sur l’ensemble de sa carrière, James tourne à 33,4% de réussite en Playoffs derrière l’arc (386 / 1 156).

C’était l’instant stats du jour, et avec LeBron, on a pris l’habitude de faire ce genre de papier en Playoffs. On imagine que le King dépassera Derek Fisher très prochainement, à moins que les Rockets détruisent Los Angeles dans la série actuelle et que James ne joue plus aucun match de postseason derrière. Autrement dit, il faudrait une fin du monde pour empêcher le Roi d’être bientôt seul sur le trône. 

Source texte : ESPN Stats & Info / StatMuse / Basket Reference

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top