Nuggets

Mike Malone tire la tronche après l’humiliation des Nuggets au Game 3 : « On capitule trop vite »

mike malone

Le désespoir de Mike Malone était une machine à memes cette nuit.

Source image : NBA League Pass

Rien ne va plus à Denver. Annoncés comme des outsiders de luxe avant les Playoffs, les hommes du Colorado sont bien mal embarqués dans leur série face au Jazz. Et après un Game 3 pour le moins… catastrophique, Michael Malone a fait le constat amer de ce début de campagne pour les Nuggets. Spoiler, il n’est pas très optimiste.

Denver a abordé ce premier tour de Playoffs contre le Jazz avec beaucoup de confiance. Une bonne dynamique dans la bulle et surtout un sweep contre Utah en saison régulière, que rêver de mieux ? Surtout que le premier match est maîtrisé, malgré la performance Jordanesque de Donovan Mitchell et ses 57 points, les Nuggets s’imposant avec assurance en overtime. Sauf qu’après ça, pouf, plus rien. Denver joue le Game 2 comme si la série était déjà gagnée, et bim, défaite de vingt points. On se dit que ça va se réveiller au Game 3, et re-bim, blow out de l’espace pour une défaite de 37 points. Deux performances exécrables pour les poulets frits qui ont fortement inquiété leur coach Mike Malone en interview d’après match, relayée par ESPN.

« Si on doit analyser en profondeur… je dirais qu’on capitule trop vite. Nous devons être plus forts mentalement. Personne ne performe. Je ne coache pas assez bien ; on ne joue pas assez bien. Il y a beaucoup de choses à changer pour le Game 4, parce que ça fait deux fois d’affilée qu’on se botter le cul. […] [Dès le deuxième quart, ndlr] C’était déjà terminé, la deuxième mi-temps et les huit dernières minutes du deuxième quart-temps, ce n’était que de la façade. »

Wow. Ça c’est le genre de décla qui ne rend pas très optimiste pour la suite des événements. Quand un coach sait que le match est fini dès le deuxième quart-temps, ce n’est pas très bon signe (#AnalyseFine). Allez, Mike, c’est pas fini, vous pouvez encore revenir dans cette série. Mais pour ce faire, il va falloir opérer un grand changement au niveau du mental des joueurs, et à ce niveau là, ça relève presque d’une opération chirurgicale. Car il y a un grand Serbe dont il va falloir parler. Il est peut-être le big man de plus crafty de la Ligue, mais alors question leadership… on tombe au fin fond des abysses, pour l’instant. Quand le franchise player d’une équipe ne défend pas à trois centimètres de son cercle et passe tout le match à se faire dunker dessus par la Gobe, difficile pour les lieutenants de suivre. C’est donc au Joker et Mike Malone de trouver les solutions pour rebooster les troupes, sinon l’addition va être salée. Après tout, 2-1 ça se remonte, mais pour ça, il faut en avoir l’envie.

Michael Malone tire salement la gueule après un Game 3 qui est venu assommer Denver. La réaction doit être immédiate dans le vestiaire pour éviter un upset qui ferait très mal aux Nuggets. Ils sont menés 2-1, rien n’est encore perdu, à eux d’aller chercher une équipe du Jazz qui fait maintenant figure de favori dans cette série.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top