Jazz

Donovan Mitchell veut bosser son playmaking : il ne faudra pas oublier de servir Rudy Gobert sous le cercle

Quel homme !

source image : YouTube

Nommé All-Star pour la première fois de sa jeune carrière cette saison, Donovan Mitchell ne compte pas se reposer sur ses acquis. Scoreur reconnu, il souhaite améliorer ses skills de playmaker, notamment pour compenser l’absence pour blessure de Bojan Bogdanovic.

Une sortie d’intersaison apporte toujours son lot d’innovations et de nouveautés. Si cette longue pause provoquée par la pandémie de Coronavirus n’était pas une intersaison à proprement parler, les joueurs ont pu profiter de ces quatre mois sans basket pour abattre une montagne de travail. Perte de poids, progrès au tir, changements de poste… chacun son objectif. Voir Carmelo Anthony mince, Ben Simmons évoluer au poste 4 ou  Donovan Mitchell jouer les créateurs, il va falloir s’habituer à certaines choses dès la reprise. Car oui, l’arrière d’Utah compte bien devenir un vrai facilitateur ces prochaines semaines et prochains mois, on lui souhaite. Sur ses trois premières années dans la Ligue, Spida tourne à 4 passes décisives de moyenne. Ce rôle de passeur n’est pas vraiment la tâche première qui lui est confiée par Quinn Snyder. Avec Ricky Rubio ou Mike Conley, le Jazz avait déjà son passeur et son playmaker attitré, sauf lorsque l’Espagnol était blessé lors des Playoffs 2018 et que le produit de Louisville s’était déjà testé au poste 1 avec plus ou moins de succès. Joe Ingles a aussi un joli QI basket qui lui permet de faire briller ses coéquipiers. Le All-Star de 23 ans voit donc cette reprise comme une jolie opportunité de progresser dans ce domaine, comme le rapporte ESPN.

« Devenir un meilleur passeur… devenir un passeur plus naturel. Evidemment, je continue à prendre des tirs mais je pense que j’arrive mieux à trouver mes coéquipiers. […] Je veux rendre les choses plus faciles pour mes coéquipiers et pour moi-même. Je pense qu’être capable de faire cela ne va pas seulement m’aider aujourd’hui mais que ça me servira tout le reste de ma carrière. »

On espère que Dodo n’oubliera pas de délivrer de jolies passes de alley-oops pour son BFF Rudy Gobert. Un rôle nouveau donc, mais une obligation selon lui. Sans Bogdanovic, le second meilleur marqueur de l’équipe, le Jazz va devoir s’adapter et pratiquer un jeu plus collectif en se reposant moins sur les isolations du Croates dans la moitié de terrain adverse. Résultat, Spider a compris que si le Jazz veut aller loin en Playoffs, les Joe Ingles, Mike Conley ou Rudy Gobert vont devoir peser de manière plus importante sur l’attaque de Utah. Si le pivot français va être dépendant des passes de ses coéquipiers ou des rebonds offensifs qu’il pourra glaner, Mike Conley et Joe Ingles sont capables d’exister avec ou sans ballon et pourraient offrir de belles alternatives à Spida pour varier les systèmes.

Donovan Mitchell en mode playmaker, pourquoi pas. Mike Conley pourrait faire le mentor et aider au développement de son jeune coéquipier. Joe Ingles pourrait aussi donner quelques conseils à Rudy Gobert pour devenir un sniper depuis le parking. D’ailleurs, on attend toujours ce fameux step-back à trois-points, pas vrai Evan ?

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top