NCAA

Jonathan Kuminga file en G League : allez, un top prospect de plus qui squeeze les grandes universités

Mistral et tramontane sont annoncés du côté de la NCAA.

Source image : Youtube

La G League, anti-chambre de la NBA, concurrence le championnat universitaire NCAA en offrant la possibilité aux meilleurs prospects de s’engager dans leur « Select Team ». Toucher du flouze en sortie de lycée et jouer avec d’autres gros espoirs, pour Jonathan Kuminga, le choix de la Ligue G se défend.

Après la pépite Jalen Green, qui a ignoré les appels des facs américaines, c’est au tour de Kuminga de faire le choix de la Select Team selon ESPN. L’ailier congolais va rejoindre des prospects tels que Green, Isaiah Todd, Daishen Nix et Kai Sotto. Shareef Abdur-Rahim, ancien Grizz et président de la G League, doit danser en slip dans son salon en ce moment. En validant son diplôme au lycée Patrick School à Hillside dans le New Jersey, Jonathan Kuminga s’est permis le luxe de changer de promotion. Anciennement prospect numéro un de la classe des lycéens 2021, il est devenu un top 5 de la 2020. En mai, il avait réduit sa liste pour la saison prochaine à cinq options assez sympathiques : Texas Tech – équipe de son frère Joel Ntambwe -, Duke, Kentucky, Auburn et donc la G League. Même si être encadré par coach K chez les Blue Devils est toujours un honneur, même si jouer avec son frangin à l’université peut être sympa comme expérience, le jeune homme a l’air convaincu de son choix.

« Je vois mon potentiel en tant que joueur de la NBA, et avec la G League, ils vont m’aider beaucoup plus que l’université. Ils vont m’aider sur le terrain et en dehors, et à atteindre mon objectif d’être le numéro 1 de Draft en 2021 » a-t-il déclaré via The Athletic.

Pour devenir un futur numéro un de Draft, il lui faudra déjà dépasser son futur coéquipier, monsieur Jalen Vert. Avec ses 2m03 et ses 95 kilos, Jonathan est comparé à Pascal Siakam, Antawn Jamison ou encore Shawn Marion. Oui, les comparaisons de mock draft n’ont parfois aucun sens. Petit spoiler : pour cette saison, notre Frenchie Killian Hayes est apparemment le doux mélange de Spencer Dinwiddie et de Kirk Hinrich. Enfin, Kuminga a tout ce qu’il faut dans son jeu pour passer pro d’ici un an et il croit au projet de la G League pour l’accompagner dans son but ultime. Il était déjà l’un des lycéens les plus productifs du circuit Nike EYBL avec son style athlétique et ses 22,7 points, 5,4 rebonds et 3,3 passes en 19 matchs sous les couleurs des Rens de New York. Reste à voir si la solution Select Team va lui permettre de se développer encore plus vite que par un parcours classique.

La NCAA est en PLS ces derniers temps, des top prospects s’en vont par-ci par-là, que ce soit en Australie comme LaMelo Ball, en Nouvelle-Zélande comme R.J. Hampton, ou maintenant en G League. Ça se prend des zefs du futur pour les universités ricaines. On espère pour le petit Jonathan que ça sera le mistral gagnant.

Source texte : ESPN / The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top