NCAA

La pépite Jalen Green fait l’impasse sur l’université pour privilégier la G League : c’est la NCAA qui fait la gueule

La NCAA commence à trembler…

Source image : YouTube

Considéré comme le meilleur lycéen du pays, Jalen Green ne foulera pas les parquets universitaires. D’après ESPN, la pépite californienne a en effet décidé de dire non à la NCAA pour privilégier le nouveau programme de développement de la G League. Une première, mais sans doute pas une dernière.

La NCAA ne doit pas dormir tranquille en ce moment. Parce que quand vous avez l’un des meilleurs lycéens du pays qui refuse de jouer en université, ça peut créer un effet boule de neige et pousser d’autres grands espoirs à prendre un chemin différent de celui de la NCAA. On a déjà vu LaMelo Ball et R.J. Hampton partir en Australie pour jouer professionnellement avant de se présenter à la Draft, et aujourd’hui on a donc Jalen Green qui a choisi de prendre la voie proposée par la NBA et la G League, une alternative qui pourrait prendre de plus en plus de poids. Pour rappel, les prospects sont obligés de réaliser au moins une année après le lycée avant de pouvoir intégrer la Grande Ligue, et la NCAA – souvent accusée d’exploiter les étudiants/athlètes – semble être de moins en moins attractive aux yeux des prospects. Évidemment, Jalen Green était sur les tablettes de nombreuses universités. On parle quand même du lycéen numéro 1 du pays selon ESPN, nommé All-American Player of the Year par Sports Illustrated et MVP de la Coupe du Monde des -17 ans en 2018. Prospect cinq étoiles qui a cartonné sous les couleurs du lycée Prolific Prep à Napa en Californie, Green était notamment intéressé par les universités d’Auburn et Memphis, mais il a donc estimé que la meilleure chose à faire pour lui, c’était de passer par le programme de développement de la G League. Cette décision est également une victoire pour la NBA, qui préfère voir les espoirs US rester sur le territoire pour se développer plutôt que de partir à l’étranger.

Mais au fait, il consiste en quoi ce nouveau programme de développement ? On vous explique. Pendant une année, Jalen Green va évoluer au sein d’une équipe de G League basée à Los Angeles, mais qui ne fait pas partie du championnat de la ligue de développement. Cette équipe ne sera pas non plus affiliée à une franchise NBA. En quelque sorte, on parle d’une académie de basket professionnel, où les top prospects pourront toucher environ 500 000 dollars (bien plus que les 125 000 proposés initialement par la G League pour les prospects) tout en pouvant signer des contrats avec des équipementiers et se lier avec des agents (Green a déjà choisi Aaron Goodwin, ancien agent de LeBron James, Kevin Durant et Dwight Howard). Tout ça est évidemment impossible en NCAA, qui est basée sur l’amateurisme. D’après ESPN, le roster de l’équipe sera composé de jeunes espoirs comme Green et Isaiah Todd – un autre lycéen prometteur qui a décidé de dire f*ck à la NCAA – mais aussi de vétérans, qui pourront apporter leur expérience tout en essayant de se faire voir. Elle sera coachée par des entraîneurs pro, l’un des candidats étant Sam Mitchell selon ESPN, l’ancien coach des Raptors nommé COY en 2007. Au programme ? Des entraînements évidemment, avec une vingtaine de matchs d’exhibition face à des équipes de G League (visiblement entre 10 et 12 matchs), des équipes nationales et des académies NBA du monde entier. Il y aura également toute une partie visant à éduquer les jeunots en leur faisant acquérir des « compétences de vie », et on apprend aussi que Jalen Green aura droit à une bourse d’études afin de pouvoir obtenir un diplôme universitaire. C’est beau sur le papier, on verra ce que ça donne en vrai mais en tout cas, l’objectif est vraiment de préparer au mieux les prospects pour la Grande Ligue, autant sur le plan basket qu’en dehors des terrains.

L’avantage de ce programme de développement par rapport à la NCAA ou le championnat australien, c’est évidemment son lien direct avec la NBA et le fait qu’il semble véritablement construit pour favoriser la transition vers le plus haut niveau et l’ensemble des challenges qu’il comporte. Jalen Green a décidé de choisir cette voie-là. Si elle est bénéfique pour lui, elle pourrait être de plus en plus utilisée. Et c’est la NCAA qui va faire la gueule…

Source texte : ESPN

 

Voir cette publication sur Instagram

 

this what we worked for!! only up 🙏🏽💕

Une publication partagée par JG4 (@jalen) le

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top