News NBA

Mike Conley remporte le NBA HORSE Challenge : ça vaut pas une étoile ou une bague, mais c’est bon pour la confiance

Tout le monde joue mais à la fin c’est Mike Conley qui gagne. Bien trop solide techniquement et trop à l’aise des deux mains, le meneur du Jazz, n’a eu aucun mal à se défaire de Chauncey Billups et de Zach LaVine lors des deux derniers rounds du NBA HORSE Challenge improvisé en cette période de confinement. Deux claques 5-2, 5-2, jeu, set et match.

On l’attendait. Vous l’attendiez. Tout le monde l’attendait. Mike Conley a remporté la première édition du concours de HORSE en NBA. Le meneur était juste trop technique et trop inspiré pour ses adversaires. Un an après son transfert au Jazz, il était temps que les shoots du garçon commencent à rentrer, c’est vrai. En plus, c’est pile au meilleur moment que ça arrive, mi-avril, voilà qui est de bon augure pour les Playoffs… Oh wait. Organisé par la NBA et diffusé sur ESPN, ce challenge avait pour objectif de divertir les fans pendant la pandémie de COVID-19, qui nous prive tous de postseason. Et si on met de côté les quelques bugs et le manque de rythme évident, ce n’était finalement pas si horrible pour une première. Bon ça ne vaut pas un Boston – Philly ou un Clippers – Dallas au premier tour non plus hein, qu’on soit d’accord. Bref, cette nuit avaient donc lieu les demi-finales puis la finale. Allez on fait le point.

Dans la première demi-finale, le meneur de Salt Lake City affrontait l’ancienne gloire NBA, Chauncey Billups. Une victoire haut la main pour Mike Conley, les tirs ne voulaient tout simplement pas rentrer pour Mr. Big Shot. Il faut dire aussi que l’ancien de Memphis à fait tourner le champion 2004 en bourrique tout au long de la match-up, ce qui n’a pas dû aider le vieillard… Encore très en forme ceci dit.


L’autre demi-finale était un derby de Chicago, et c’est Zach LaVine qui a triomphé sur Allie Quigley. Même si le dunk était interdit dans la compétition, l’arrière des Bulls a profité des mooves très aériens pour s’envoler en finale. Avec notamment un super lay-up main droite en faisant passer le ballon entre ses jambes, de toute beauté. La sniper du Sky n’a d’ailleurs pas manqué de taquiner LaVine sur le choix de ses shoots, c’est le jeu ma pauvre Lucette.


Puis un peu plus tard dans la soirée, les deux joueurs se sont retrouvés en finale. Mais alors qu’on s’attendait à une partie serrée, elle n’aura jamais lieu. Depuis son gymnase intérieur et alors que LaVine faisait face aux intempéries, le meneur du Jazz est très tranquillement allé chercher le titre. Des tirs bien trop compliqués à reproduire pour son adversaire, et le voilà champion du NBA HORSE Challenge. Sûrement le plus grand accomplissement de sa carrière pour celui que l’on va devoir renommer Mr. Trick Shot désormais.

C’est ainsi que s’est achevé le premier tournoi HORSE à distance de l’histoire. Reviendra-t-il un jour ? Peut-être qu’une fois la pandémie éradiquée, les joueurs pourront s’affronter en face-à-face d’ailleurs. Malgré les quelques lags liés à la diffusion, cette compétition a permis aux fans de revoir un peu de balle orange, et en plus c’est pour la bonne cause. State Farm, le sponsor du challenge, a versé 200 000 dollars pour la lutte contre le Coronavirus à une association du choix de Mike Conley. Alors il n’y a qu’un seul mot à dire, bravo.

Le tournoi HORSE était expérimental, mais c’était surtout le moyen de revoir les stars NBA, cuir en main. C’est fou comment ça fait du bien. Tout n’était pas parfait, et s’il venait à être reconduit il faudrait clairement l’améliorer, mais on tient peut-être un truc. Pour les joueurs des équipes qui ne vont pas en Playoffs par exemple.

Source texte : ESPN 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top