Nuggets

Mike Malone a vaincu le COVID-19 sans le savoir : c’est déjà la meilleure victoire de l’année 2020

Mike Malone 16/06/2020

Grosse entame de saison pour coach Mike.

Source image : YouTube

Denver est tellement chaud que son entraîneur, Mike Malone, s’est permis de vaincre le COVID-19. Entre un Nikola Jokic aminci et un Jamal Murray plus déterminé que jamais, les Nuggets, font peur à tout le monde, y compris au virus.

L’information ne pouvait pas faire plus d’écho. Alors que la NBA convoque les grands moyens pour déployer des tests au plus grand nombre de ses acteurs, on apprend aujourd’hui que Mike Malone était positif au COVID-19 sans le savoir. Pour CBS Denver 4, le coach des Nuggets se confie avec autant de gravité que d’humour.

« Je dirais que vers le 20 mars, j’ai commencé à me sentir mal et nous avons commencé à contacter les médecins de l’équipe pour voir si je pouvais passer un test. Malheureusement, à l’époque, aucun test n’était disponible. Donc je ne l’ai découvert qu’après coup. J’ai pu faire un test sérologique probablement aux alentours du week-end du Memorial Day [25 mai, ndlr] et sans surprise, le médecin de l’équipe m’a appelé et m’a dit que j’avais été testé positif. […] J’aime dire que j’ai attrapé le coronavirus et que je lui ai botté les fesses. J’ai pu survivre, Dieu merci. »

Chacun le sait, les symptômes du virus peuvent varier selon les cas. Pour Mike Malone, il a fallu attendre deux mois avant de savoir s’il avait réellement été positif au COVID-19. Une éternité pour un cas, avec les risques énormes de contamination que cela engendre. Mais comme le coach de Denver le dit, heureusement, il a pu guérir. Et on est prêts à parier que le gourou des Nuggets reviendra plus motivé que jamais. A posteriori, on se pose évidemment la question vitale des tests à déployer par la Grande Ligue. Combien de joueurs ou membres de staff ont pu être dans la même situation que Mike Malone ? Avec cette information, on peut imaginer que la priorité de dépistage devrait encore plus être renforcée à partir du 23 juin, date du retour des joueurs dans leurs franchises respectives. Pour le coach, un autre objectif est évidemment à cocher, celui de limiter au maximum le nombre de personnes présentes sur le site d’Orlando.

« J’espère que nous irons à Orlando dans un environnement sûr et que nous pourrons limiter le nombre de personnes positives [au COVID-19]. »

La Grande Ligue est d’ailleurs clair à ce sujet : si un cas est testé positif au virus il sera immédiatement mis en quarantaine pour une durée de dix jours. Mais cette déclaration est aussi à mettre en parallèle avec l’hypothèse de ne pas mettre en quarantaine les employés de Disney World. Décision très critiquée par un représentant du syndicat des joueurs et source d’inquiétudes pour plusieurs joueurs, dont Evan Fournier et Spencer Dinwiddie. Les récentes déclaration du coach des Nuggets ont le mérite de tirer la sonnette d’alarme. Premièrement, personne n’est à l’abri, deuxièmement les tests sont vitaux avant de décoller à Orlando. Cela paraît logique, mais non moins essentiel.

Mike Malone commence la saison par une solide victoire sur le COVID-19. On n’a jamais souhaité autant de défaites pour un adversaire, mais s’il pouvait y avoir le moins de matchs possibles, on serait totalement pour. Un grand défi attend la NBA, c’est le moment d’être clutch.

Source texte : CBS Denver 4

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top