News NBA

La Free Agency débutera le 18 octobre : Adrian Wojnarowski recharge déjà ses canons pour envoyer ses plus belles bombes

Free Agency

Il faudra se préparer psychologiquement pour les Woj Bombs en octobre.

Source image : Pinterest

Avec l’officialisation du retour de la saison en NBA, c’est tout le reste du calendrier qui va pouvoir être reformé. Un peu comme quand le cadre d’un puzzle a été terminé et que l’on peut commencer à mettre des pièces à l’intérieur. Concernant la Free Agency, le top départ sera finalement donné le 18 octobre. Les GM ont encore un peu le temps de voir venir.

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. C’est un peu le discours qui a été donné par Adam Silver ce jeudi au moment d’annoncer un retour sur les planches dans un format à 22 équipes inédit et qui ne plait pas à tout le monde à partir du 31 juillet à Orlando. On connait même déjà la date ultime pour un éventuel Game 7 des Finales NBA et tout sera donc terminé le 12 octobre au plus tard. Et puisque le temps presse pour ne pas prendre trop de retard sur le planning habituel, la Grande Ligue a décidé de resserrer le reste de son calendrier avec la date du 10 novembre dans le viseur pour reprendre les training camps et le 1er décembre pour le coup d’envoi de la saison 2020-21. Pas besoin d’avoir beaucoup joué à 2K pour comprendre que les front offices NBA auront moins de temps que d’habitude pour élaborer leur roster pour la saison suivante et que ce mois d’octobre s’annonce d’ores et déjà intense. Si la Loterie a été fixée au 25 août, la Draft aura lieu le 15 octobre. Ce sont les scouts qui vont être contents, ils auront un peu plus de marge pour terminer d’analyser toutes les vidéos des joueurs qu’ils ont observés durant la saison. Par contre, il a aussi fallu resserrer la Free Agency et cette dernière commencera donc officiellement le 18 octobre pour permettre aux agents-libres de trouver une nouvelle maison avant le début de la saison suivante selon Shams Charania de The Athletic.

On n’est plus à ça près de toute façon et cela fait déjà bien longtemps que l’on avait abandonné l’idée d’avoir des trades et signatures à partir du 1er juillet comme c’est habituellement le cas. Cette année, les meilleures Woj Bombs vont être lâchées au milieu de l’automne alors autant s’y préparer tout de suite. Tout au long des mois d’avril et de mai, nous vous avions présenté les plus grois poissons potentiellement lâchés dans la nature à l’intersaison (chez les meneurs, les arrières, les ailiers, les ailiers-forts et les pivots). Toutefois, certains pourraient être refroidis par la chute du salary cap déjà anticipée qui devrait également aboutir à une réduction des salaires dans la Ligue. On les comprend, personne n’a vraiment envie de faire partie de la génération sacrifiée et de nombreux joueurs en possession d’une player option pourraient donc jouer la carte de la patience pour n’atterrir sur le marché des agents-libres qu’en 2021, lorsque la NBA aura eu le temps de se refaire un peu la cerise. Néanmoins, certains n’auront pas ce luxe à l’instar de Hassan Whiteside, Serge Ibaka, Danilo Gallinari ou encore Fred VanVleet, Montrezl Harrell et Goran Dragic. Ces derniers pourraient donc être tentés de négocier un contrat de courte durée pour être en mesure de réclamer plus de flouze dans un ou deux ans par exemple.

La Free Agency 2020 ne devrait ressembler à aucune autre pour la simple et bonne raison qu’elle n’aura pas lieu au milieu de l’été. La baisse du salary cap ne devrait pas non plus aider et les négociations s’annoncent tendues, d’autant qu’elles seront nettement raccourcies.

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top