News NBA

Officiel, la G League annule sa fin de saison : deux ligues, deux ambiances, la bulle était trop petite pour accueillir tout le monde

NBA G League logo

Depuis qu’Alex Caruso n’évolue plus en G League, la petite soeur de la NBA a perdu un peu de son intérêt.

Source image : YouTube/NBAGLeague

Si la reprise se précise du côté de la NBA, sa petite soeur la G League a pris la décision de ne pas terminer sa saison. Une annonce faite par son président Shareef Abdur-Rahim qui dénote avec la joie provoquée par la notice de Adam Silver quelques instants plus tôt.

Les bonnes nouvelles commencent à arriver. Que ce soit en NBA ou en Chine, les annonces de reprises se mettent à fleurir. Installation dans un lieu unique, rencontres à huis clos, les différentes ligues se montrent précautionneuses afin d’éviter toute infiltration du virus dans leurs infrastructures. Néanmoins, la G League qui s’était arrêtée en même temps que la Grande Ligue, le 12 mars dernier, ne sera pas du voyage à Disney World. Dans la foulée de l’annonce officielle d’Adam Silver pour annoncer la reprise de la saison NBA le 31 juillet prochain, sa petite soeur a annoncé la fin de son championnat. Normal, sans Alex Caruso, la G League avait tout de suite beaucoup moins d’intérêt alors autant ne pas prendre de risque. Organisée habituellement de novembre à avril, le vainqueur aurait déjà dû être connu et il restait moins de dix matchs à disputer dans la saiosn régulière. C’est Shareef Abdur-Rahim, le président de la ligue, qui a officialisé l’annonce dans un communiqué.

« Même si l’annulation de la fin de notre saison pèse beaucoup sur nous, il s’agit de la meilleure décision que nous pouvions prendre pour notre ligue. J’exprime ma sincère gratitude à tous les joueurs et entraîneurs de G League pour avoir tout donné pour leur équipe et pour leurs fans cette saison. Et à nos fans, je vous remercie et j’ai hâte que le jeu reprenne pour la saison 2020-21. »

En l’absence de gros contrat TV et de sponsors généreux, redémarrer la saison n’était pas nécessaire. La suite ? Pour suivre ses collègues de la Grande Ligue, la G League devrait débuter au début du mois de décembre, si le plan annoncé par la NBA se confirme. Toutefois, beaucoup de joueurs présents en G League sont aussi affiliées aux franchises par le biais des two-way contracts. Seront-ils autorisés à faire le voyage du côté d’Orlando pour profiter des montagnes russes et des greens de golf qui seront mis à la disposition des équipes sur place ? Surtout que nous ne sommes pas à l’abri de plusieurs refus de joueurs ne souhaitant pas le faire voyage à Disney World… ainsi que de blessures avec ce retour abrupte à la compétition. Les éléments de G League pourraient donc être de précieux jokers médicaux s’ils sont autorisés à rejoindre la bulle qui sera formée en Floride à partir du 7 juillet prochain. En attendant plus de clareté, on vous conseille un peu de CBA. Il va encore falloir patienter 56 jours pour revoir de la NBA alors autant se remettre dans l’ambiance avec quelques visages familiers et passer saluer Jeremy Lin, Lance Stephenson et tous les autres.

Reprendre cette saison de G League n’était pas nécessaire et Shareef Abdur-Rahim l’a bien compris. Rendez-vous en décembre prochain pour retrouver les joueurs de l’ombre… à moins que l’on en retrouve certains du côté d’Orlando.

Source texte : G League

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top