Warriors

Kevon Looney a profité de la pause pour se faire opérer : les Warriors auront définitivement une autre gueule la saison prochaine

Kevon Looney

Klay Thompson et Stephen Curry ne seront pas les seuls à être de retour la saison prochaine.

Source image : YouTube/NBA

Déjà bien abîmé lors des derniers Playoffs, Kevon Looney avait serré les dents pour tenir sa place à l’exception du Game 3 des Finales. Mais cette saison, le soldat n’a pu participer qu’à 20 rencontres à cause de problèmes aux abdominaux. Il a finalement décidé de passer sur le billard en accord avec le staff médical des Warriors pour revenir en pleine forme et aider son équipe à atteindre ses objectifs dès la rentrée de la saison prochaine.

Kevon Looney mérite son titre de guerrier. Très diminué lors de la dernière postseason, il a pourtant tenu à ne pas en rajouter une couche au milieu de l’hécatombe de blessures qui a touché le groupe de Steve Kerr. Que ce soit l’épaule, les tablettes de chocolat ou ses tendons, il avait de nombreuses raisons d’agiter le drapeau blanc mais il a préféré faire fi de la douleur pour tenter d’aller chercher une seconde bague personnelle malheureusement sans succès. Après un début de carrière prometteur pour un 30ème choix de Draft et une lente progression tout au long de ses quatre premières saisons dans la Ligue, il avait accepté de faire un prix d’ami à Bob Myers pour rester dans la baie cet été. L’année dernière, il tournait à presque 20 minutes de jeu pour plus de 6 points et de 5 rebonds en plus d’une grosse présence défensive mais il a dû donner un premier coup de frein avec plus de deux tiers des matchs manqués à cause de différents pépins physiques cette saison. Golden State n’était plus à ça près, avec une infirmière plus bondée que l’Oracle Arena un soir de Game 7 et le produit de UCLA a pris la sage décision de se faire opérer aux abdominaux afin de revenir au sommet de sa forme à la reprise de la saison 2020-21, comme il l’explique à Anthony Slater de The Athletic :

« Je veux juste que mon corps soit à nouveau tout à fait fonctionnel. Je veux me sentir comme un athlète. Je n’ai pas pu beaucoup jouer cet été à cause d’une blessure au haut du corps. Je n’ai pas pu jouer au training camp à cause de mes tendons. Et ensuite c’était à cause de ma chaîne abdominale. Donc je veux juste à nouveau me sentir athlète, reprendre confiance en moi, retrouver mon jeu et passer un bon été. »

Alors qu’une reprise de la saison semble dans les tuyaux, nous ne reverrons pas l’intérieur sur le parquet tout de suite. Il préfère récupérer tranquillement et travailler pour être à la hauteur de la concurrence en 2020-21. Autant celle des autres pivots de la Ligue que de celle de son équipe où il est principalement utilisé au poste 5 désormais avec Draymond Green et Marquese Chriss qui peuvent venir lui prendre du temps de jeu. Enfin, si l’équipe décide de garder son pick à la prochaine Draft, des prospects tels que James Wiseman ou encore Onyeka Okongwu seraient sous les radars de la franchise californienne. Même si le jumeau dentaire de Vanessa Paradis semble avoir un autre profil que ceux de ses concurrents, plus dur, plus porté vers l’équipe, il ne devra absolument pas régresser s’il souhaite conserver sa place dans une équipe qui visera de nouveau le titre l’année prochaine. C’est en tout cas ce que nous confiaient Klay Thompson ou encore Stephen Curry les dernières semaines. Pour remporter un trophée, une franchise a besoin de ce genre de joueurs et ce sera à Looney de le confirmer dès son retour sur les planches.

Certains croient à ce projet Warriors, d’autres non. Ce qui est sûr, c’est que Kevon Looney en fait bel et bien partie et que son retour aura à coup sûr son importance dans la progression de l’équipe de Steve Kerr. Il a désormais quelques mois pour retrouver son niveau et poursuivre sa montée en régime.

Source texte : Anthony Slater -The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top