Sixers

Ben Simmons absent pour une durée indéterminée : au moins, le meilleur joueur du monde va avoir le champ libre

Ben Simmons 21 novembre

Jojo, la piste est à toi !

Source image : NBA League Pass

Blessé au dos depuis quelques jours, Ben Simmons va suivre un traitement qui va l’écarter des terrains pour une durée indéterminée. Le genre de nouvelle qui ne fait pas plaisir à Philadelphie, surtout dans une saison comme celle-ci jusque-là un cran en-dessous des attentes. Mais bon, heureusement, le « meilleur joueur du monde » est toujours là. 

Woj Boooomb ! Cette fois-ci, ce n’est pas une bonne nouvelle balancée par Adrian Wojnarowski d’ESPN. Lors de la défaite face aux Bucks samedi dernier, Ben Simmons s’est blessé rapidement dans le match et a été contraint à sortir. Le verdict est tombé. Enfin c’est plutôt le verdict de la blessure qui est tombé puisque personne ne sait réellement ce qu’a Ben Simmons ni combien de temps il sera absent. Cela pose de sérieux problèmes aux Sixers qui sont en lutte pour accrocher le Top 4 dans ce qu’il reste de saison régulière. Pour ça il faut une équipe compétitive et à 100%. Sans le benjamin du duo avec Embiid, cela rend les choses encore plus difficiles. Les Sixers ont un bilan de 36-22 cette saison et leur gros problème se situe à l’extérieur alors qu’ils n’ont perdu que deux fois à domicile (27-2). Le voyage est donc vraie galère (9-20) et ça ne va pas aller en s’arrangeant avec la blessure du rookie de l’année (d’accord ce n’est plus drôle). Toutefois, à la maison, ça a quand même l’air d’aller. La preuve en est avec le match de cette nuit. Bon, c’était face aux Hawks. Mais Jojo Embiid a claqué un career-high avec 49 points en ajoutant 14 rebonds pour faire beau. Forcément, face à la raquette actuelle des Hawks, c’est un régal pour le Camerounais, mais une telle performance rassure. Il a beaucoup parlé cette semaine et n’a pas assumé face aux Bucks mais il pourra au moins se targuer d’être le meilleur joueur du monde dans la raquette des Hawks. C’est toujours ça de pris on va dire.

« Sources ESPN : la star des Sixers, Ben Simmons, suit toujours un traitement pour son dos et une décision devrait rapidement être prise. Ce n’est pas une blessure day-to-day; Simmons va être absent un moment. Combien de temps ? C’est toujours assez flou. »

Il faudra confirmer dans les prochains matchs pour les Sixers. L’absence de Ben Simmons ne devra pas trop perturber l’équipe s’ils veulent rattraper le Top 4. Leur chance dans ce malheur, c’est que le Heat connait une défaillance et n’en finit plus de descendre avec seulement un petit match d’avance sur les Sixers. Voilà la chance d’accrocher l’avantage du terrain pour l’équipe de l’amour fraternel. L’idéal évidemment serait d’attraper une autre place pour ne pas prendre la machine de guerre qui parle grec avant la Finale de Conférence mais ils s’en contenteront. Allez, maintenant on jette un petit coup d’œil à la suite du calendrier pour les Sixers en précisant bien « domicile » et « extérieur », c’est important. Les deux prochains matchs sont plus que prenables, déplacement à Cleveland pour mettre des immeubles dans la tête d’un certain pivot tradé récemment, réception des Knicks. S’ils ne font pas 2/2 c’est indigne. Mais c’est après que ça se complique avec le road-trip en Californie. Clippers, Lakers, Kings, Warriors dans l’ordre. Deux matchs plus que prenables et deux déplacement très compliqués, on vous laisse deviner lesquels. Ensuite ils auront quatre réceptions avec Pistons, Pacers, Wizards et Raptors. On en saura plus avec cet échantillon de dix matchs jusqu’au 18 mars. Des équipes facilement prenables, des déplacements difficiles et cela donnera une vraie indication pour la suite. Si le Process fait un carton plein à domicile et prend les matchs abordables (Warriors, Cavaliers, Kings) à l’extérieur, ils seront probablement dans les quatre premiers de la Conférence Est. Sinon, cela commencera vraiment à devenir compliqué pour eux. Sauf si le Heat continue à jouer à l’envers, d’autant que les Pacers derrière n’ont pas l’air d’avoir envie de revenir sur eux non plus et que Jeremy Lamb est out pour un bon bout de temps.

Evidemment, on souhaite un prompt rétablissement au meilleur sniper de la Ligue et on espère le revoir bientôt sur les parquets. On jettera un œil attentif aux Sixers pour voir le meilleur joueur du monde dans ses œuvres. Son meilleur lieutenant n’est pas là, il a parlé un peu trop fort, maintenant il faut assumer Joël.  

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top