Lakers

LeBron James est prêt à en découdre avec l’effectif actuel des Lakers : pas de trade en vue, confiance totale en Alex Caruso

LeBron itw

Car il est hors de question de se séparer du GOAT.

Source : Youtube - ESPN

Jeudi soir LeBron James affrontait les Brooklyn Nets de son ancien coéquipier Kyrie Irving. Et en terre new-yorkaise c’était peut-être l’occasion d’avoir une décla digne de son ex-teammate. Les journalistes ont donc tendu le micro après la victoire mais ils n’en ont malheureusement pas obtenu autant qu’avec Kyrie. 

Souvenez vous, c’était il y a un peu plus d’une semaine. On demande alors à Kyrie ce qui a manqué à son équipe pour remporter le match qu’il venait de perdre. Il descend alors le roster des Nets sans la moindre once de pression. On combine alors à ça les rumeurs de trade des Lakers concernant Derrick Rose ou encore le fait que Rob Pelinka ne considère que le King et Anthony Davis comme intouchables, on rajoute un match en déplacement à Brooklyn et l’antécédent des Angelinos à la trade deadline et on espère donc obtenir une bonne déclaration. Mais hélas, il manque un facteur pour obtenir le résultat attendu. Car lorsqu’on a demandé à LeBron ce qu’il pensait de son équipe dans le vestiaire en sortie de victoire face à Kyrie, il a répondu qu’il en était… satisfait. Super. Prendre de l’âge n’a pas que du mauvais, le Roi apprend lui aussi des erreurs du passé et de ce qui a pu diviser un groupe.

Avec la trade deadline qui arrive le 6 février, il a été demandé à LeBron si les Lakers sont à une pièce d’affirmer leur statut de prétendant au titre. La réponse de LeBron était à la fois confiante et maligne, préservant l’alchimie de l’équipe en ne suggérant aucune faiblesse: « Nous avons ce qu’il faut en ce moment ».

Propos sont plutôt logiques  car, évidemment, on voit mal Bron débarquer en flinguant ces gars. Pas le genre de leader à faire ce genre de déclarations à la base, LeBron a aussi vu récemment à Brooklyn les conséquences que ce genre de quote tapageuse pouvait avoir. Les mouvements et, pire parfois, les rumeurs peuvent tuer un groupe, il l’a notamment vécu la saison dernière quand l’équipe de Californie essayait de récupérer AD en mettant tout son effectif dans le package, mais également lors de sa dernière saison chez les Cavs où la moitié de l’effectif avait été échangé à la deadline. Si le robot originaire d’Akron s’est déplacé du côté de Los Angeles depuis ? Ce n’est pas pour enfiler des perles, ni pour en lâcher d’ailleurs. Il est venu chercher un titre et il fera tout pour y arriver, et il montre aujourd’hui la confiance qu’il porte en ses coéquipiers pour qu’ils soient prêts à se battre à ses côtés. Toutefois, rien n’empêche que du mouvement arrive dans le roster des Lakers, disons qu’on a juste du mal à le voir toquer au bureau de son GM et lui dire « Écoute Rob, vraiment si une occasion se présente afin de rendre l’équipe encore meilleure, surtout ne le fais pas ».

Les Angelinos sont aujourd’hui premiers de la Conférence Ouest. Pas de risques donc pour le numéro 23, on s’assure du bien-être de ses partenaires avant d’affronter les moments les plus importants de la saison. Tous ensemble.

Source : Dave McMenamin

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top