Heat

Erik Spoelstra grince des dents, Erik Spoelstra pas content : « c’est une blague que Jimmy Butler ne soit pas starter au All-Star Game »

Jimmy Butler 4 février 2020

Tout ça pour se retrouver coach et ne pas le faire jouer de peur qu’il se blesse.

Source : Youtube

Statistiques collectives et individuelles, Jimmy, il a. Une place dans le cinq au All-Star Game, ça, Jimmy, il a pas. S’est-il fait snober ? C’est en tout cas ce que pense Erik Spoelstra.

Récemment, les noms des titulaires du All-Star Game sont tombés à l’Est, et parmi eux, pas de Jimmy Butler, devancé par Pascal Siakam, Joel Embiid, Samuel Eto’o et le Greak Freak chez les grands. Alors que le joueur du Heat a tout pour lui cette saison avec sa nouvelle équipe, Buckets commencera bien le match sur le banc, si l’on imagine que les coachs auront la jugeote de voter pour lui. Placé dans les votes comme un membre du frontcourt, le joueur n’a peut-être pas bénéficié du mieux possible de la place qui lui a été attribuée. Meilleur joueur de la deuxième équipe de l’Est, Jimmy multiplie les casquettes et le classer à un poste précis n’a rien d’évident. La concurrence avec Pascal Siakam, au dossier assez similaire, se comprend. Les joueurs connaissent des stats collectives et individuelles proches, et la présence de Spicy P est amplement méritée.  Parmi les guards en revanche, la présence de Trae Young fait débat. Si le joueur a clairement la production individuelle d’un All-Star, les Hawks ont à l’heure actuelle le pire bilan de l’Est. Plus de sourcils, mais moins de victoires. Classé chez les guards, Butler aurait donc probablement eu sa place dans le cinq.  En tant que franchise player prolifique d’une équipe top 3 de sa conférence, l’absence de Butler fait logiquement réagir.  Du côté du Heat, on remet donc en question l’absence  du joueur et le mode de sélection des titulaires, comme l’a expliqué Erik Spoelstra pour ESPN.

« J’ai l’impression qu’on a dépassé ces vieilles étiquettes de positions en jouant maintenant avec des gars sans vrais postes fixes. De toute façon, peu importe cette question de postes, Jimmy Butler devrait être starter au All-Star Game. C’est une blague qu’il n’y soit pas. J’espère que son absence changera les choses à l’avenir. »

La NBA aux cinq postes bien définis est bel et bien terminée, sans blague. Les plus grands ne se contentent plus de smasher comme le dit si bien Richard Dacoury, ils shootent et portent même le ballon, surtout s’ils sont grecs. La NBA n’est plus ce qu’elle était et si la ligue se modernise, avec des joueurs de plus en plus flexibles sur le terrain, la manière de choisir les représentants du match des étoiles ne suit plus forcément. Vouloir les classer ? Pas une grande idée. Certains noms semblent donc manquer chez les starters, la faute à une concurrence trop importante sur un poste mal donné. Et cette fois-ci ça tombe mal pour Butler. Le Heat est donc la seule équipe du Top 4 de l’Est à ne pas être représentée dans le cinq du All-Star Game et après un changement de la formule Est-Ouest, c’est peut-être le mode de sélection qui mériterait d’être revisité pour éviter certains oublis. C’est en tout cas ce que pensent Rico Spoelstra suite à l’absence de Butler du cinq majeur.

Quand il faut choisir les cinq meilleurs joueurs d’une conférence, forcément, ça ne fait pas que des heureux. Alors… Jimmy… boudé ou victime d’un système vieillissant ? Quoi qu’il en soit, pour lui, ce sera le banc ou rien.

Source texte : ESPN.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top