Raptors

Preview Raptors – Sixers : y’a toujours un avantage du terrain à prendre en vue d’un éventuel Game 7 en Playoffs

Pascal Siakam

Petit échauffement pour vous, avant les débuts de Zion.

Source image : YouTube/NBA

Ce n’est plus MLK Day mais 13 matchs sont au programme cette nuit. On gardera notamment un oeil sur ce qu’il se passe à Toronto entre deux candidats au podium à l’Est qui restent tous les deux sur quatre victoires de suite avant de se présenter à la Scotiabank Arena à 1 heure. 

Depuis les derniers Playoffs, cette affiche n’a plus le même goût. Et même si les principaux acteurs de ce Game 7 légendaires ne seront pas présents ce soir (Kawhi Leonard et Danny Green sur l’autre côte, Joel Embiid toujours blessé), le match de ce soir aura quand même de l’intérêt. Dans le coin droit, la ville de la déclaration d’Indépendance, le berceau des cloches, les Philadlephia Sixers ! Après un trou d’air énorme en décembre et pour commencer l’année, les hommes de Brett Brown se sont bien repris. Ils restent sur une série de quatre victoires consécutives qui leur a permis de porter leur bilan à 29-16. Une cinquième place à l’Est qui reste bien en-dessous de leurs ambitions du début de saison mais ils ne sont plus qu’à deux matchs d’écart des dauphins des Bucks, Miami. Dans le coin gauche, les Canadiens de la NBA, les champions en titre, on appelle les Toronto Raptors ! Orphelins de leur clown de service, les Dinos ont déjoué la plupart des pronostics pour se retrouver sur le podium de leur Conférence au bout de la première moitié de la saison (29-14). Les hommes de Nick Nurse restent eux aussi sur une série de quatre victoires de suite, alors quelle équipe fera monter sa série à cinq ?

Les regards seront évidemment tournés vers Ben Simmons qui sort d’un match de folie lors du Martin Luther King Day. Sans son acolyte All-Star de la peinture, l’Australien joue gros alors que des rumeurs annoncent que le duo ne pourra pas gagner ensemble et qu’il est condamné à être séparé (on a d’ailleurs fait un Apéro sur le sujet aujourd’hui). Toutefois, on ne sait pas trop si l’absence du Process est une mauvaise nouvelle pour les Sixers. Rappelez-vous, sa dernière visite au Canada s’était très mal passée et il avait fini le match avec zéro point pour la première fois de sa carrière. Comme quoi, l’élimination contre les Raptors au Game 7 a laissé plus de traces qu’une simple photo de lui en mode gros bébé. Cette blessure aura au moins comme point positif de lui éviter de ressasser des mauvais souvenirs dans une salle qui semble maudite pour lui. Du côté des Raptors, on va essayer de surfer sur cet avantage psychologique d’autant que tous les blessés sont revenus. FVV sera là pour envoyer de la bombinette tout comme Norman Powell, excellent cette saison. Avec tout ça on en oublierait presque de parler du futur All-Star, le MIP Pascal Siakam, et de Kyle Lowry qui compte bien aller à Chicago le mois prochain lui aussi.

Des équipes en forme, de la rivalité et un contexte chargé pour plusieurs joueurs, voilà de quoi vous tenir éveillés et bien vous chauffer avant d’assister aux débuts d’un certain Zion Williamson un peu plus tard dans la nuit.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top