Sixers

Ben Simmons fait la totale aux Nets : 34-12-12, record en carrière égalé, on se souviendra de ce MLK Day !

Ben Simmons était partout et a porté ses copains vers la win. Grosse, très grosse perf !

Source image : NBA League Pass

Avant de débarquer à Brooklyn pour le MLK Day, les Sixers restaient sur une série de trois victoires de suite. Une bonne dynamique qu’il fallait confirmer après les galères récentes, notamment à l’extérieur. Face à des Nets privés de Kyrie Irving, les hommes de Brett Brown ont su trouver les ressources pour l’emporter 117-111, et ils peuvent dire merci à Ben Simmons.

Parce que oui, Ben Simmons a sorti le très grand jeu en ce MLK Day. En l’absence de Joel Embiid, le meneur des Sixers a récemment passé la vitesse supérieure au niveau du scoring avec quatre matchs à au moins 20 points, mais là il est monté encore plus haut. Face aux Nets, l’ami Ben a tout simplement égalé son record en carrière au scoring avec 34 unités à 12/14 au tir et un joli 10/14 depuis la ligne des lancers francs. Il était juste inarrêtable en montrant une réelle agressivité et les Nets n’ont pas réussi à trouver la solution pour le ralentir. Mais le scoring n’a été qu’une partie de sa performance. On connaît le bonhomme, il est capable de peser sur les différents secteurs du jeu et c’est exactement ce qu’il a fait. En plus de ses 34 pions, il a ajouté 12 rebonds, 12 caviars, 2 contres et 5 interceptions. Un énorme chantier. Il a distribué pour ses copains, il a continuellement mis la pression sur la défense adverse en poussant le tempo, il a provoqué pour ouvrir des opportunités, il a posé des écrans et a su impacter le match de l’autre côté du terrain, comme il sait si bien le faire. Du grand, très grand Ben Simmons. Juste comme ça, pour votre culture personnelle, sachez que Bennie a rejoint ce soir James Harden, Chris Paul et LeBron James dans la catégorie des joueurs ayant terminé un match avec un triple-double à 30 points et 5 interceptions sur les 20 dernières saisons. Plutôt pas mal la compagnie.

Mais si Ben Simmons a cartonné tout au long de la rencontre, les Sixers ont fait la différence seulement en deuxième mi-temps, et plus particulièrement à partir de la fin du troisième quart-temps. Philly était à -9 dans les dernières minutes de la période, puis Simmons a permis aux siens de revenir et c’est toute l’équipe qui s’est mise au diapason pour aller chercher la win. On a vu des Sixers qui ont step-up en défense, avec Ben donc mais aussi du Matisse Thybulle et du Al Horford, très importants dans cette rencontre. Horford a également fait la différence en apportant sa contribution offensive dans le dernier quart, quand Philadelphia avait besoin d’un coup de boost en attaque. L’ancien Celtic a notamment planté un tir primé crucial pour donner quatre points d’avance aux siens à une minute et 22 secondes du buzzer final. C’est encore lui qui a marqué deux points supplémentaires un peu plus tard pour mettre les Nets à deux possessions, avant que Furkan Korkmaz ne plante un shoot du parking assassin. 117-111 score final après une série de lancers, une victoire pas facile à chercher mais une victoire importante pour la confiance du groupe. En face, les Nets ont tout donné sans Kyrie, avec notamment une grosse contribution du banc caractérisée par les 15 points de Nicolas Claxton et la belle perf de notre Timothé Luwawu-Cabarrot national (12 points à 4/4 au tir et 3/3 du parking), mais les 22 pertes de balle ont coûté cher au final.

Quatrième victoire de suite pour Philly, la deuxième à l’extérieur après celle décrochée face aux Knicks (oui, ça compte), et un Ben Simmons tout simplement exceptionnel. MLK Day réussi donc pour l’Australien et sa bande, tandis que les Nets enchaînent avec un quatrième revers.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top