Pelicans

C’est le Jour Z pour Zion Williamson : trois mois de retard mais le phénomène est prêt à prendre d’assaut la NBA

Zion Williamson

Boum !

Source image : @pelicansnba

Ça fait des mois qu’on attend, mais le grand moment est enfin arrivé. Zion Williamson, le premier choix de la Draft 2019 et phénomène athlétique venu de Pluton, va faire ses grands débuts en saison régulière ce soir, dans une rencontre face aux Spurs du côté de New Orleans. 22 janvier 2020, un jour on considérera peut-être cette date comme une date historique. 

Ce n’est évidemment pas un hasard si ce match a immédiatement été placé en antenne nationale, sur ESPN à partir de 3h30 du matin heure française. Il y a une semaine, le boss des opérations basket à New Orleans David Griffin a balancé la date des grands débuts de son phénomène et tout de suite, on a entouré en rouge ce 22 janvier dans l’agenda, un peu comme Jimmy Butler avec les Pacers mais ça c’est encore un autre délire. Depuis le passage de Zion Williamson au lycée de Spartanburg Day, sa hype n’a cessé de grandir, notamment à travers sa saison de folie à l’université de Duke l’an passé. Une hype qui devrait atteindre des sommets aujourd’hui pour son tout premier match NBA face aux Spurs au Smoothie King Center. Doté de qualités athlétiques qui ne viennent pas de ce monde, le produit de Salisbury en Caroline du Nord déchaîne les passions alors qu’il n’a pas encore posé le moindre orteil sur un parquet dans un match de saison régulière, la faute à une blessure et une opération au ménisque en fin de pré-saison. Justement, en parlant de pré-saison, il a tellement cartonné durant cette dernière que le cirque autour de lui a pris encore plus d’ampleur, tout comme notre frustration par rapport à son absence prolongée. En l’espace de seulement quatre matchs avec les Pelicans, il a montré qu’il était prêt à prendre d’assaut la NBA avec des moyennes de 23,3 points et 6,5 rebonds en 27,4 minutes, le tout à 71,4% au tir. De sacrées stats, mais c’est surtout l’impression visuelle laissée par le bonhomme qui était flippante. Parce que oui, on a vu un mec de même pas 20 piges dominer le game grâce notamment à une supériorité sur le plan physique qu’on ne voit pratiquement jamais pour un rookie.

« Honnêtement, je ne sais pas si je vais dormir. Je serai trop excité en pensant à mon premier match NBA. »

Ces mots sont signés Zion Williamson, via ESPN. Mais on pourrait dire la même chose, nous en tant que drogués de la balle orange en France. L’excitation sera palpable, et on ne va pas dormir. Après des mois d’attente ? Impossible. Les grands débuts de Zion sont là et on a hâte de voir le phénomène maltraiter les arceaux comme il sait si bien le faire. Pendant des semaines et des semaines, on a patienté. On a patienté plus longtemps que ce qui était prévu à la base (à savoir six à huit semaines d’absence). On a eu différentes updates sur la rééducation de Zion et sur le fait que les Pelicans ne voulaient prendre absolument aucun risque avec leur phénomène. C’était d’abord le flou autour de la date de ses grands débuts, et puis ça s’est progressivement précisé, jusqu’à arriver à ce 22 janvier. Donc maintenant, place au terrain. EN-FIN. Sans manquer de respect à DeMar DeRozan, LaMarcus Aldridge, Brandon Ingram et Cie, tous les yeux seront rivés sur Zion dans ce Pelicans – Spurs, comme c’était le cas avec LeBron James en 2003 lorsqu’il a joué son tout premier match en NBA sur le parquet de Sacramento. Les deux ont souvent été comparés, notamment par rapport à la hype qu’il génère, et on aura l’impression de revivre un peu les grands débuts du King. Comme LeBron en son temps, Zion est perçu comme ce phénomène générationnel qui pourrait bouleverser la Grande Ligue. Reste à voir si sa carrière sera à la hauteur des énormes attentes, car on peut avoir certaines inquiétudes par rapport à son physique d’extraterrestre et les blessures potentielles qu’il pourrait provoquer.

Mais aujourd’hui, on ne va pas trop se projeter. On va essayer de rester dans le moment en se disant qu’on va vivre en direct les grands débuts d’un jeune phénomène de la balle orange, le tout dans un contexte plutôt excitant. Parce que oui, il ne faut pas oublier que Williamson va intégrer une équipe des Pelicans qui tourne plutôt bien en ce moment et qui veut se battre pour accrocher une place en Playoffs. C’était très mal parti en début de saison avec 22 défaites en 28 matchs mais grâce à 11 succès sur ses 16 dernières sorties, l’équipe de NOLA est de retour dans le mix. Les hommes d’Alvin Gentry possèdent un bilan global de 17 victoires pour 27 défaites, tandis que les Grizzlies – huitièmes de l’Ouest – affichent un 20-23 au classement. Ça donne seulement 3,5 matchs de retard, et on peut imaginer un scénario dans lequel le retour de Zion booste les Pelicans dans la course aux Playoffs. Il faudra surveiller évidemment la manière avec laquelle Williamson va intégrer le collectif actuel de New Orleans, lui qui devrait tout de suite démarrer dans le cinq de départ. Il faudra s’attendre aussi à des minutes réduites au début même si aucune limite stricte n’a été indiquée par les Pels. Et puis y’a peu de chances que Zion participe aux back-to-backs. Mais malgré tout ça, y’a moyen que ça fasse des dégâts. Son premier match face aux Spurs – un concurrent pour le Top 8 – va nous donner un aperçu des choses à venir et il ne fait aucun doute que Williamson sera l’une des grandes attractions de cette deuxième partie de saison régulière.

On y est. C’est le Jour Z pour Zion Williamson. Le numéro un de la dernière draft est sur le point de faire ses grands débuts en NBA face aux Spurs, et le monde entier attend ça avec impatience. On vous rappelle l’horaire, c’est à 3h30 du mat’ et ça s’annonce chaud bouillant. 

4 Commentaires

4 Comments

  1. Lapurple_91

    22 janvier 2020 à 13 h 03 min at 13 h 03 min

    Le Jour Z

    Bon article.

  2. shevchenflo

    22 janvier 2020 à 15 h 35 min at 15 h 35 min

    J’ai déjà posé ma journée de demain pour pouvoir regarder ça en toute tranquillité à 03h30! Le Jour Z (bien joué les gars!) tant attendu est enfin là, Go Pels Go!

    • Paul Kerherve

      22 janvier 2020 à 19 h 48 min at 19 h 48 min

      Respect 😎

  3. killerdescore

    22 janvier 2020 à 17 h 30 min at 17 h 30 min

    MAKE SOME NOIZ !!!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top