Mondial

Coupe du Monde 2019, Day 5 : Pologne, Argentine, Serbie, Espagne, Philippines, saurez-vous retrouver la seule équipe claquée ?

Philippines

Coucou !

Source image : FIBA

Première journée « éliminatoire » de ce Mondial, et on y voit déjà un peu plus clair. Quatre des huit groupes de cette première phase ont livré leur verdict, sans énormes surprises mais avec tout de même quelques déceptions en local, comme dirait notre bon Louis Bodin.

  • Angola – Philippines : 84-81
  • Côte d’Ivoire – Pologne : 63-80
  • Corée du Sud – Nigeria : 66-108
  • Porto Rico – Tunisie : 67-64, récap juste ici
  • Italie – Serbie : 77-92, récap juste ici
  • Venezuela – Chine : 72-59,
  • Russie – Argentine : 61-69
  • Espagne – Iran : 73-65

Journée décisive pour les groupes A, B, C et D, parfait pour apprendre l’alphabet. Décisive pour savoir qui de l’Angola ou des Philippines repartirait avec le bonnet d’âne de son groupe, et au terme d’un match « insérer un adjectif » ce sont finalement les Angolais qui s’en sortiront en prolongations, après un combo shoot de Morais/QI basket de loutre de Blatche qui aura donc coûté la victoire aux Philippins. Les Polonais ont quant à eux fait le taf face à la Côte d’Ivoire pour terminer cette phase de poule avec un bilan que l’on qualifiera de France-Brésil 98, idéal avant d’aller jouer l’Argentine et la Russie en fin de semaine. Les Polonais en quarts de finale d’une Coupe du Monde ? On y va tout droit, vive les joyeusetés des tirages au sort. Côté Nigéria on a sauvé l’honneur en dégommant salement la Corée du Sud, alors que dans le match le plus chaud de la matinée les Tunisiens se tiraient une balle dans le pied dans le money time en laissant Porto Rico filer vers deux branlées au Tour 2 face à l’Italie et à la Serbie. Comme quoi ce n’était finalement pas forcément une mauvaise opération.

Comme souvent l’heure de la sieste (tant pis) nous vendait un peu plus de rêve que les matchs du matin. La Serbie a commencé par affirmer sa domination sur ce premier tour en venant à bout très facilement des Italiens, les Chinois ont quant à eux dit au revoir à la compétition après une deuxième défaite aussi évitable que dommageable, les Argentins se sont également positionnés comme un bel outsider en dominant la Russie grâce à un trio Campazzo/Scola/Delia doux comme du coton, alors que les Espagnols ont comme d’habitude fait les grosses feignasses en n’accélérant qu’en fin de quatrième quart-temps pour venir à bout des terribles Iraniens. Groupe A, B, C et D let’s go, et on vous récap tout ça juste ci-dessous.

Le MVP du jour : Facundo Campazzo

On aurait pu, une fois de plus, insister sur le match énorme de Bogdan Bogdanovic (31 points), mais parlons aujourd’hui de l’un des leaders de cette excitante équipe d’Argentine : Facundo Campazzo. Le meneur du Real Madrid a une nouvelle fois pesé de tout son poids pour participer à la victoire des siens, dans un match ô combien important dans l’optique de la suite de la compétition. Toujours le bon choix, vrai leader dans les faits et dans les gestes, spectaculaire pour ne rien gâcher, le Fac’ confirme qu’il sera l’un des hommes à surveiller à partir de vendredi et très probablement en quarts de finale. Le genre dejoueur qu’on aime regarder en écoutant du Beethoven en sirotant un Perrier tranche, essayez et vous nous en direz des nouvelles.

Le programme de demain :

  • 9h30 : Canada – Sénégal
  • 10h : Brésil – Montenegro
  • 10h30 : Turquie – République Tchèque
  • 10h30 : Allemagne – Jordanie
  • 13h30 : Lituanie – Australie
  • 14h : Grèce – Nouvelle-Zélande
  • 14h30 : États-Unis – Japon
  • 14h30 : France – République Dominicaine

Day 5 on a fait le tour, et on se retrouve très vite pour compléter le tableau final de la deuxième phase. Finalement ça avance bien vite, et ça veut peut-être dire que l’on ne s’ennuie pas tant que ça. Allez, une douche, une soupe et au lit.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top