Equipe de France

L’Équipe de France bat le Monténégro 80-72 : jouer pendant un quart-temps, ça suffit pour gagner un match de basket

C’est ce Nico qu’on veut voir !

Source image : YouTube

Après deux premiers matchs face à la Turquie et la Tunisie, l’un perdu et l’autre remporté, nos Bleus ont disputé leur troisième rencontre de prépa hier soir du côté de Villeurbanne. En face ? Le Monténégro d’un certain Nikola Vucevic. Au final, ça a donné trois quart-temps souvent en mode galère, et puis une explosion dans le quatrième pour rafler la victoire. Allez, on prend. 

Le basket FIBA est un sport qui se joue en quatre quart-temps de dix minutes. Pour espérer remporter une rencontre, l’idéal est évidemment d’être constant tout au long du match et éviter les montagnes russes. Mais parfois, très bien jouer pendant un quart-temps peut suffire. La preuve avec l’Équipe de France hier soir face au Monténégro. Pendant les 30 premières minutes, les hommes de Vincent Collet ont plutôt souffert. Ils ont souvent été menés au score, ils ont été malmenés devant leur public, ils n’ont pas réussi à imposer leur jeu, tout ça face à une équipe qui n’est pas vraiment considérée comme un poids lourd du prochain Mondial. Du coup, on n’était pas vraiment rassurés devant le niveau de jeu affiché par nos Bleus. Et puis, et puis, il y a eu ce quatrième quart où les Français ont montré qui était véritablement le patron. 29-13 dans les dix dernières minutes, une véritable domination des deux côtés du terrain avec une belle intensité déployée, et au final une victoire 80-72. 

Parmi les grosses satisfactions de cette rencontre, il y a Nico Batum. Discret à Pau, ce qui lui a valu quelques critiques dans ce magnifique monde qu’est Twitter, l’ailier de 30 ans a montré qu’il savait encore prendre les choses à son compte. Auteur de 18 points avec notamment un parfait 4/4 du parking, Nico a terminé meilleur marqueur de la rencontre mais il a surtout répondu présent quand son équipe était un peu dans le dur. C’est ce Batum-là qu’on veut voir plus souvent. Leader, agressif, qui prend ses responsabilités, au lieu d’essayer de faciliter la vie à tout le monde. Pourvu que ça dur. L’autre grand bonhomme du match côté tricolore, c’est Vavane. Evan Fournier a fini la rencontre avec 17 points, cinq passes déc’ et quatre interceptions. Le dégarni de Charenton a notamment fait la diff’ dans le quatrième quart, où il a aidé l’Équipe de France à recoller pour ensuite s’envoler. Agressif et inspiré, le joueur du Magic a donc été l’un des artisans de cette deuxième victoire des Bleus en préparation. Mention aussi pour Axel Toupane, qui a bien géré son retour en se montrant décisif avec deux banderilles from downtown dans le quatrième quart. Huit points en 13 minutes pour Toups, plutôt efficace le bonhomme. À noter également la première apparition d’Elie Okobo (quatre points en neuf minutes) et Mathias Lessort (quatre points en sept minutes) en match de préparation. Enfin, on finit avec un petit mot sur Nando De Colo, qui a lui aussi fait son retour sur les parquets, sans forcer. Le champion d’Europe s’est dégourdi les jambes en jouant 16 minutes (pour quatre points) et va désormais essayer de monter progressivement en puissance.

Une victoire donc au final, mais on aimerait quand même voir plus de régularité tout au long d’un match. Parce que compter sur un quatrième quart-temps de feu pour gagner, ce n’est pas forcément le bon plan. Ça tombe bien, les Bleus seront à nouveau en piste ce soir face au Brésil, et demain contre l’Argentine, en mode back-to-back-to back. 

1 Comment

1 Comment

  1. Larry Legend

    16 août 2019 à 9 h 00 min at 9 h 00 min

    Sur vos prochains article parlant de l’EDF vous pourriez mettre les stats avec, ça serait cool.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top