Hawks

Pour Gilbert Arenas, Vince Carter devrait raccrocher et laisser sa place : mais laisse-nous kiffer ses derniers moments un peu

Vince Carter

Il aime jouer au basket. Et nous on aime aussi le voir jouer au basket. Alors pourquoi arrêter ?

Source image : Twitter

Lors de la prochaine saison, Vince Carter deviendra le seul détenteur du record d’années passées sur les parquets. 22 saisons en NBA, ça se fête. Et à cette occasion, Gilbert Arenas a sorti une quote un peu surprise en déclarant que Vince devrait raccrocher les sneakers au lieu de s’engager dans une nouvelle campagne avec les Hawks. Mais il se prend pour qui lui ?

C’est auprès de The Athletic qu’Arenas a « expliqué » sa vision des choses. Les raisons ? Pour l’Agent Zéro, Vince n’aurait plus rien à gagner à rester une saison de plus dans une équipe qui ne vise pas forcément très haut dans la Conférence Est. L’ancien All-Star des Wizards a ensuite argumenté ses propos en disant que Vince Carter ne fait que prendre la place d’un joueur plus jeune dans le roster d’Atlanta.

« Soyons honnêtes ici. Vous avez Vince d’un côté, ou ce jeune gars de l’autre. Vous allez choisir Vince. Il a 20 ans derrière lui. Ses 5% sont meilleurs que vos 100% parce que ses 5% représentent du basket intelligent. L’entraîneur laissera donc de côté de jeunes talents jusqu’à ce qu’ils acquièrent cette expérience. Lorsque vous êtes le dernier joueur sur le banc ou le gars qui a été coupé, vous regardez quelqu’un comme Vince et vous dites : ‘Sérieusement, mec’.

Il n’y a aucun bénéfice pour Vince. Laissez quelqu’un d’autre entrer et devenir le prochain Vince Carter. »

Et c’est là qu’on commence à ne pas être trop d’accord avec Gilbert. Devenir le recordman du nombre de saisons en NBA, c’est quelque chose de marquant. Aujourd’hui âgé de 42 balais, Carter est sur le point de dépasser Dirk Nowitzki, Kevin Garnett, Robert Parish et Kevin Willis, qui se sont arrêtés à 21 saisons. Un exploit, surtout qu’on parle d’un mec qui était encore productif l’an dernier avec des moyennes de 7,4 points en 17,5 minutes par match, le tout en disputant 76 rencontres et en claquant quelques dunks sympathiques. Pas mal du tout pour un papi. Quand on passe la quarantaine, c’est toujours cool de se dire « j’ai le physique pour affronter des jeunes de 20 ans ».

Ensuite, pour une franchise de jeunots comme les Hawks, la présence d’un vétéran qui a (presque) tout vécu en NBA peut être d’une grande aide. Si Atlanta a gardé un roster spot pour lui, ce n’est pas par hasard. Alors oui il prend la place d’un autre joueur, mais est-ce que l’Agent Zéro a pensé à tout ce que VC pouvait apporter aux nombreux jeunes de l’effectif d’Atlanta ? Cette saison, plus de la moitié du roster des Hawks a 25 ans ou moins, ce qui signifie que Vinsanity a beaucoup à apprendre aux jeunes Faucons. Mais même face à cet argument, Arenas a une réponse.

« Vince devrait être sur le banc en tant qu’entraîneur ou dans un bureau pour donner son avis. »

Quoi que Gil puisse en dire, Vince Carter sera bien présent sur les parquets NBA en octobre prochain. Pour la dernière saison de sa carrière – et cette fois-ci c’est sûr – , il devrait lui aussi recevoir des ovations dans les salles de la Grande Ligue, comme Dwyane Wade et Dirk Nowitzki l’année passée. Une place d’honneur pour son dernier All-Star Game ? Ce serait un grand plaisir pour toute la planète basket.

Source : The Athletic

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top