Suns

NBA Flashback 2018-19 #47 : ce jour où Devin Booker a décidé de ne plus descendre sous les 50 points

La saison 2018-19 est à peine écoulée qu’elle nous manque déjà. Comme chaque été, TrashTalk vous propose donc de revenir sur ces événements qui nous ont fait vibrer, sursauter, rire ou pleurer, histoire aussi de garder notre belle NBA en tête H24 et douze mois sur douze. Allez, coup d’œil dans le rétro histoire de se rapprocher tranquillement… de la reprise. Comment ça on se repose l’été ? Comment ça on est des geeks ?

Certaines personnes ont à cœur de nous bassiner avec des principes que l’on trouve intolérables. Comment ça on n’a pas le droit de se gaver plusieurs jours de suite avec des plats savoyards gras et plein de fromage ? Alors parce que la norme de beauté serait d’être mince avec les abdos apparents on n’aurait pas le droit d’enchaîner les orgies culinaires ? Foutaises. Aujourd’hui on parle d’un mec qui ne s’est pas posé la question et qui, trois fois de suite, a mangé à sa faim, sans se priver. Ah oui, et si vous vous posez la question, chez TrashTalk on mange des raclettes l’été .

Devin Booker est un joueur extrêmement talentueux, on le sait, mais il est très souvent oublié parce qu’il joue dans une équipe plutôt … médiocre, soyons sympa. Véritable accro au scoring, il a tourné sur l’exercice 2018-19 à 26,6 points de moyenne, rien que ça. Constant au dessus de la vingtaine de points, il est également capable d’exploser certains soirs et de rentrer dans une zone que peu de joueurs peuvent se targuer de connaître, Booker étant d’ailleurs le joueur en activité avec le plus haut career-high (70 puntos). Fin mars, il a décidé de rappeler à tout le monde que les Suns étaient une équipe NBA et qu’ils avaient dans leur rang de vrais joueurs de basket, enfin au moins un. Nous sommes le mercredi 27 mars et les Wizards vont encaisser… 50 points de la part de Booker. Bon ça fait mal me direz-vous, mais le truc c’est que le garçon venait déjà de le faire le lundi qui précédait (donc deux jours avant) contre le Jazz, en marquant… 59 points. Flippant.

59 points le 25 mars

50 points le 27 mars

48 points le 30 mars

Donc le gars, en 3 matchs, a marqué plus de points que Melo sur l’ensemble de la saison 2018-19. Cette moyenne de 52,3 points est assez flippante toute de même, d’autant plus qu’il devient le 27 mars le plus jeune joueur de l’histoire à marquer deux fois de suite plus de 50 points en détrônant Rick Barry et ses 22 ans et 325 jours. Oh tiens, c’est l’occasion de rappeler que oui, Devin Booker n’a que 23 ans et qu’il est déjà pourtant l’un des pyromanes les plus effrayants de la Ligue. Complètement incroyable ces trois soirs-là, on avait l’impression que le cercle faisait la taille d’une piscine pour Devin : shoot après shoot, il faisait ficelle et ce peu importe ce qu’on pouvait lui mettre en face de lui. Les trois fois, ça commence de la même façon, premier shoot de la soirée, derrière l’arc, ficelle. À partir de là, plus rien ne peut l’arrêter. Très vif et rapide, tout en ayant un sens du devoir de marquer sur-développé, Booker arrive toujours à libérer ses bras de son défenseur pour finir correctement au cercle. Ses adversaires directs ont pourtant tout essayé, le coller, switcher, fermer à deux, rien n’y fait, l’ogre avait faim et l’ogre a mangé.

Sacrée série pour le jeunot des Suns qui a tenu à rappeler à tout le monde qu’il était l’un des meilleurs scoreurs de la Ligue. Pour l’instant dans une équipe qui ne lui permet pas, on a assez hâte de voir ce que l’arrière peut donner en condition de Playoffs avec des défenses et des ambiances bien plus sérieuses. Parce que bon, certains le comparent à… Kobe, donc on aimerait au moins avoir des conditions similaires pour pouvoir comparer quoi.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top