Warriors

Klay Thompson opéré avec succès : lancement du compte à rebours, Terminator will be back

Terminator

Klay cherchant une quatrième bague.

Source image : Youtube

Docteur ? Combien de temps faut-il pour revenir après les croisés ? Entre 8 et 12 mois. Et si c’est Klay Thompson ? Bof, il devrait revenir mi-novembre. On exagère mais le Splash Bro est un vrai marathonien : une moyenne de 78 matchs par saison régulière depuis sa sophomore year et tous en étant titulaire. Quasiment toujours présent en Playoffs, il est un modèle de résistance. Mais lors du Game 6 des Finales, sur une retombée après un contact avec Danny Green, crac, rupture du ligament croisé antérieur, opération obligatoire. Finalement, sa période d’indisponibilité pourrait être un peu moins longue que prévue.

Entre deux bombes et parmi ses cinq cents tweets quotidien, le célèbre insider d’ESPN, Adrian Wojnarowski, nous apporte une nouvelle qui donne le sourire. Elfrid Payton à New-York. L’opération de Klay s’est bien passée selon son agent et les espoirs de retour en début 2020 deviennent des prédictions réalistes. Pas étonnant que le chirurgien ait réussi, avec un corps de robot comme ça, il suffit de reconnecter les câbles et c’est reparti ! Opéré à Los Angeles (à défaut d’y jouer), le numéro 11 de Golden State entre maintenant dans la longue phase post-intervention chirurgicale, celle qui compte le plus une fois revenu sur le parquet. En effet, l’impact d’une blessure pareille est évidemment physique mais aussi mental et une bonne rééducation permet d’arriver plus confiant sur le parquet et de jouer plus naturellement. On a vu l’importance d’un retour bien géré avec la blessure de Kevin Durant, gêné au mollet, son corps a du compenser et a pété ailleurs.

Il revient maintenant au staff des Warriors et à Klay de s’entendre sur la marche à suivre. Loin d’être exempt de critiques, l’équipe médicale qui va encadrer l’arrière a un rôle important et tout le monde croise les doigts pour qu’il soit traité au mieux. D’après ce que déclare son agent par le biais du Woj, la décision adoptée pour l’instant est celle d’un retour géré sans précipitation. Les premières durées sont tombées et on parle de 5 à 7 mois. Période qui est évidemment amenée à évoluer en fonction du ressenti du joueur. Signataire d’un contrat sur cinq ans, le pyromane pourrait rater beaucoup de matchs cette saison pour soigner son retour et assurer les années suivantes. De plus, avec l’arrivée de D’Angelo Russell sur le backcourt californien, une bonne saison peut être réalisée dans la Baie. 50 tickets de shoots pour les deux snipers que sont D-Lo et Stephen Curry, un bouledogue à tout faire en la personne de Draymond Green, et des rle players intéressants signés ou re-signés pendant cette trêve estivale. En effet, outre l’ex-joueur des Nets, Willie Cauley-Stein, Glenn Robinson et Kevon Looney joueront à San Francisco l’an prochain.

Le management et Klay semblent donc être sur la même longueur d’ondes : compter sur le Chef et sa nouvelle petite troupe, le tout bien coaché par Steve Kerr pour gérer la régulière. Derrière, on peut espérer revoir l’arrière petit à petit préchauffer pour assurer les Playoffs. Gare au Game 6 parce que ‘Game 6 Klay’ aura une revanche à prendre sur la vie.

Source texte : ESPN.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top