Celtics

Officiel : Daniel Theis prolonge pour 2 ans et 10 millions aux Celtics, c’est l’histoire d’un Turc, d’un Allemand et d’un Français…

Daniel Theis

On vous laisse la suite.

Source image : YouTube

Ça y est, on commence à y voir plus clair dans la raquette des Celtics version 2019-2020. Après les départs d’Al Horford et Aron Baynes, les Celtics ont signé plusieurs joueurs à l’intérieur pour compenser du mieux possible ces départs. Parmi eux, il y a Daniel Theis, qui prolonge l’aventure à Boston. 

Il y a eu pas mal de mouvements dans la peinture des Celtics ces derniers jours, mais il y en a un qui a décidé de rester dans le Massachusetts. Si l’on en croit Adrian Wojnarowski d’ESPN, un insider pas très connu mais quand même assez fiable aux States, Daniel Theis a décidé de poursuivre sa carrière aux Celtics pour deux années supplémentaires et 10 millions de dollars. Arrivé à Boston en 2017 en provenance du club de Brose Bamberg (Allemagne), l’intérieur allemand qui était agent libre restrictif a voulu miser sur la stabilité en continuant chez les Verts. En même temps, c’est à Beantown qu’il a réussi à se faire une petite place en NBA. Sous les ordres du coach Brad Stevens, il est devenu un vrai membre de la rotation avec une bonne quinzaine de minutes par match en moyenne, pour des statistiques d’environ 5 points et 4 rebonds. L’an dernier, il avait surpris son monde lors de sa première campagne NBA en s’adaptant rapidement au rythme et au jeu US. Dans le bordel de Boston cette saison, c’était un peu plus compliqué pour tout le monde, y compris pour lui, mais le joueur et la franchise ont donc décidé de repartir pour un tour. A noter qu’outre Theis, le guard Brad Wanamaker a également trouvé un accord avec les Celtics pour un an supplémentaire selon Woj. Bon, pas sûr que ça intéresse grand monde cette info mais il fallait bien qu’on la foute quelque part, histoire d’être le plus complet possible quoi.

Pour en revenir à Daniel Theis, il va compléter la nouvelle rotation intérieure des Celtics, désormais caractérisée par la présence d’un Turc, de deux Français, d’un Allemand et d’un Américain. Y’a moyen de faire de la bonne vanne là avec un peu d’imagination mais restons concentrés sur le basket. Enes Kanter est effectivement arrivé tout récemment après un passage à Portland, tandis que le Frenchie Vincent Poirier a signé hier un contrat de deux ans avec les Celtics. Avec ces deux recrues sur le poste de pivot, la re-signature de Theis, et la présence du jeune Robert Williams ainsi que celle de l’autre Français Guerschon Yabusele, il y aura une belle petite concurrence dans la raquette de Boston et des opportunités à saisir pour chacun d’entre eux. L’avantage pour Dani, c’est qu’il peut écarter le jeu à travers son adresse extérieure, lui qui reste sur une saison à 38,8% de réussite du parking. Ça fait toujours du bien d’avoir un intérieur capable de planter de loin et ça devrait lui permettre d’avoir un vrai rôle sur les postes 4-5. Il faudra voir ce que ça donne en termes de temps de jeu mais ce qui est sûr, c’est que la rotation intérieure des Celtics est aujourd’hui ouverte et c’est le moment ou jamais pour montrer son talent.

Même si Enes Kanter est un intérieur largement plus confirmé que ses nouveaux coéquipiers, ce sera intéressant de voir comment tout ça va se goupiller. Pour Daniel Theis, c’est l’occasion d’avoir peut-être un plus grand rôle par rapport à ses deux premières saisons.

Source : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. Zakrom

    4 juillet 2019 à 12 h 52 min at 12 h 52 min

    Arf j’aurais vraiment aimé un retour de Larkin au bercail, après sa saison énorme avec l’Efes (finaliste Euroligue avec des super stats + la win dans le chpt turc, avec un 38 pts dans le match 7 des finales et le titre de mvp dans la foulée, rien que ça), mais du coup pas sûr que ça se fasse avec la ressignature de Wannamaker (enfin c’est une bonne nouvelle aussi, très bon joueur, malin et bien efficace malgré un temps de jeu faiblard).
    Très content de la ressignature de Dani Theis aussi, mec bien intégré dans le collectif C, qui renvoie une image de besogneux humble.
    J’ai d’ailleurs l’impression qu’en filigrane Boston cherche plutôt à prioriser ce genre de profil, basta les divas, un peu à la manière de DD en EdF quoi. Tant mieux j’ai envie de dire.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top