Warriors

Officiel : Willie Cauley-Stein débarque à Golden State pour un an, maintenant les Warriors font les poubelles à Sacramento

Willie Cauley-Stein

Petite revanche sur DMC mine de rien.

Source image : youtube

Longtemps positionné derrière Boogie dans la hiérarchie des pivots à Sacramento, Willie Cauley-Stein vient prendre sa revanche en lui piquant sa place aux Warriors. Le produit de Kentucky signe à Golden State pour un an au salaire minimum, ce genre de phrase encore complètement improbable il y a quelques semaines.

S’il faudra attendre plusieurs mois pour se prononcer réellement sur le recrutement des derniers finalistes, on peut déjà le qualifier de chelou. Pour l’instant, on ne voit pas trop où Bob Myers veut en venir même si on fait confiance au double Executive of the Year (2015 et 2017). Choper D’Angelo Russell pour un contrat longue durée afin de potentiellement s’en servir un jour comme monnaie d’échange ? Pourquoi pas mais tout dépendra de la fameuse contrepartie. Balancer Iggy pour rendre cette transaction possible ? Là ça grince un peu des dents chez certains. Et maintenant, le GM a décidé de miser sur l’enfant terrible des voisins de Sacramento, Willie Cauley-Stein, qui signe un contrat d’un an au minimum vétéran selon les informations combinées de Chris Haynes de Yahoo! Sports et de Zach Lowe d’ESPN. Encore une fois, l’aiguille oscille entre le pourquoi et le pourquoi pas. Le dirigeant ne prend pas trop de risque avec un contrat qui devrait passer inaperçu à côté de ceux des Splash Brothers et de D-Lo mais qui devrait pourtant être celui du pivot titulaire des Warriors la saison prochaine. En effet, cette signature semble acter le départ de DeMarcus Cousins qui attend toujours une offre intéressante pour s’engager sur du long terme quelque part. Un joli clin d’œil du destin quand on sait que WCS a commencé comme back-up de DMC chez les Kings. Comme quoi, les temps changent.

Non pas que le pivot de 25 ans soit un Top 5 de la Ligue à son poste, loin de là. Mais il coûte encore moins cher que son ancien mentor – merci la MLE – qui n’est lui-même pas encore revenu à son niveau All-Star après sa blessure au tendon d’Achille. A ce prix-là, Golden State aurait eu tort de s’en priver, d’autant que leur ancien voisin pourrait vite s’éclater dans le jeu des Dubs à base de contre-attaques. C’est notamment pour ses skills sur pick-and-roll et sa mobilité que l’intérieur de 2 mètres 13 aurait été choisi. Pas forcément reconnu comme un grand défenseur ni doté d’un gros QI basket, il garantira quand même un apport statistique conséquent qui devrait augmenter par rapport à cette saison où il tournait à 11,9 points et 8,4 rebonds de moyenne en 27 minutes. Steve Kerr sait exactement ce qu’il peut attendre de celui qui avait réclamé la liberté à Sacramento pour obtenir plus de responsabilités offensives dans une autre franchise. Finalement, WCS ne sera toujours pas le go-to-guy mais il va prendre beaucoup d’expérience avant d’aller chercher un gros contrat dans un an. Un peu comme Boogie finalement, même si on lui souhaite plus de succès côté business.

Les Warriors ont perdu Kevin Durant et Andre Iguodala mais l’effectif est loin d’être aussi déplumé qu’on aurait pu le croire en prévision de la saison prochaine. Encore une fois, Bob Myers nous prouve qu’il est capable de s’en sortir dans toutes les situations pour toujours retomber sur ses pattes. Pour aller plus loin dans les éloges, on attendra de voir ce que ça donne sur le terrain.

Source texte : Yahoo! Sports, ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top