Suns

James Jones croit savoir ce qu’il faut aux Suns pour l’année prochaine : euh… une saison à plus de 25 victoires ?

DeAndre Ayton - Mikal Bridges - Suns

Et lui, avec sa dégaine de quadragénaire, prospect ou pas ?

Source image : YouTube

On vous l’a expliqué en largeur hier, Phoenix ne peut plus se permettre de perdre de temps désormais. Développer des jeunes, c’est bien, perdre des matchs dans le processus, ce n’est pas un drame… mais pire bilan de la Ligue depuis deux saisons, malgré les hauts choix de Draft, ça commence à faire.

Du coup, dans la pure tradition Suns, on a encore une fois tout voulu chambouler en prévision de la saison prochaine. Après l’échec total de son arrivée en NBA, marqué quand même par des circonstances atténuantes, Igor Kokoskov s’est vu dire « ciao bye » en Serbe. Ainsi, Monty Williams a pris la tête du navire, dans un move qui a été relativement bien accueilli par la critique, l’actuel assistant des Sixers disposant d’une belle côte au sein de la Ligue. Wait & see comme on dit, et pour ce qui est de la direction sportive de la franchise, le board de Phoenix a décidé de miser sur James Jones, tout d’abord nommé GM par intérim à l’aube de la saison passée. Triple-champion NBA et ancien compagnon de route fétiche de LeBron James, l’intéressé doit bien connaitre deux ou trois tips pour ce qui est de gagner des matchs. Bon, les sept apparitions en Finales consécutives, ça ne sera pas demain la veille avec les Cactus, mais Jones a essayé d’ajouter de l’expérience à ce jeune groupe dès la dernière intersaison, avec notamment les trades pour Trevor Ariza ou Ryan Anderson. Une stratégie pas vraiment concluante, puisque aucun des deux n’a fini la saison dans l’Arizona, et que la franchise a trouvé le moyen de faire encore pire que l’année d’avant…

Ça n’empêche que James Jones a gardé la confiance des décideurs, pour preuve ce dernier s’est vu retirer l’appellation « intérim » de sa fonction. Désormais GM de façon permanente, il va falloir de nouveau bûcher sur un moyen de sortir de ce bourbier sportif. Une vraie culture de la lose semble s’être installée à Phoenix, malgré les ajouts de Devin Booker ou Deandre Ayton via la Draft, rien n’y fait. Justement, à ce propos, Jones a tout l’air d’un homme de convictions, car il entend bien maintenir la stratégie tentée il y a un an : attirer des vétérans pour encadrer tout ce petit monde. C’est en tout cas ce que notre client du jour a annoncé en conférence de presse, et ce même si la première tentative fut un fail monumental. Ça se débat, puisqu’il est évident que ce roster manque cruellement d’équilibre dans sa construction, mais dans le même temps, on peut remettre en cause le fait d’aller chercher des assets plus ou moins confirmés et qui s’avéreront onéreux au lieu de tranquillement laisser ce groupe grandir ensemble. La tranquillité, c’est précisément là où le bât blesse, et c’est le désert à ce niveau-là à Phoenix. Dans une situation d’urgence maximale, il faut faire des choix, vite, et James Jones semble avoir tranché.

« Nous devons ajouter des gars dans leur prime. Nous devons rehausser le niveau pour notre équipe. Et vous pouvez faire cela seulement avec des joueurs NBA – pas des prospects, mais des joueurs NBA. Donc nous allons nous concentrer sur le fait d’acquérir ce genre de gars par tous les moyens possibles. »

Ça, c’est dit. Fans des Suns, on vous souhaite encore bien du courage, car la recherche de la formule du succès est vraisemblablement loin d’être terminée. Et le franchise player de la team, il en pense quoi des « prospects » ?

Source texte : Yahoo! Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top