Lakers

Si Anthony Davis débarque aux Lakers, Klay Thompson pourrait le rejoindre cet été : vous sentez l’odeur du Big Three ?

Klay Thompson, Warriors

Klay, bientôt sous le soleil de Los Angeles ?

Source image : YouTube

Un nouveau jour se lève sur la planète NBA et à Los Angeles, nouvelle journée rime généralement avec nouvelle rumeur. La dernière en date est sortie hier et elle concerne Klay Thompson, qui pourrait envisager de signer aux Lakers l’été prochain si certaines conditions étaient réunies. Et l’une d’entre elles se nomme Anthony Davis.

Pour la 150è fois cette semaine, une rumeur concerne les Lakers. Et pour la 150è fois, elle implique Anthony Davis. On le sait, l’actuel joueur des Pelicans a annoncé il y a deux jours, par l’intermédiaire de son agent Rich Paul, qu’il ne comptait pas prolonger à la Nouvelle-Orléans et qu’il souhaitait être échangé. Forcément, tout le monde s’est mis à spéculer sur la future destination de l’intérieur de 25 ans. Très vite, les Lakers et les Celtics sont apparues comme étant les deux équipes les plus crédibles et les mieux armées pour négocier avec les Pels. Mais étant donné que les Bostoniens ne peuvent pas négocier avant cet été en raison du designated contract que possède Kyrie Irving, les Angelenos semblent être en pole position. Ils auraient même tout intérêt à le faire avant la deadline car cela pourrait avoir un impact sur leur prochaine intersaison. En effet, si le Brow venait à rejoindre Los Angeles incessamment sous peu, cela pourrait aider à attirer Klay Thompson dans quelques mois. Pour ce faire, il faudrait que les Warriors n’offrent pas un contrat max à leur joueur, free agent l’été prochain. Une fois de plus, c’est l’artificier numéro un de la NBA Adrian Wojnarowski qui a balancé cette information, lors de son passage sur SportsCenter.

« Le meilleur scénario pour les Lakers est celui dans lequel ils récupèrent Anthony Davis et Golden State n’offre pas un contrat max à Klay Thompson. Ils [les Warriors, ndlr] essaient de convaincre Klay de prendre un petit peu moins que le max. Et si cela se produit, le regard de Klay se tournerait alors vers les Lakers, s’ils obtiennent Anthony Davis. […] »

Comme vous pouvez le remarquer, cela fait beaucoup de si. Mais ce n’est pas non plus improbable. À bientôt 29 ans, Klay Thompson sera l’un des free agents les plus courtisés de l’été 2019. Cependant, la franchise qui souhaitera le recruter devra aligner les billets car l’arrière réclamera le max, pour ce qui sera probablement le dernier gros contrat de sa carrière. Lorsque tu t’aperçois que Tyler Johnson ou encore Allen Crabbe touchent plus que toi alors que t’es quadruple All-Star, c’est clair que tu as envie de te goinfrer pour remettre les choses à leur place. Ce qui serait loin d’être immérité pour l’un des tous meilleurs postes 2 de la ligue. Cette saison, il tourne à 21,7 points et 4 rebonds de moyenne, avec une réussite de 46,2% aux tirs et 37,9% à trois points. On pourrait penser que c’est plutôt propre et correct pour n’importe qui (ou presque) en NBA. Sauf que pour un shooteur de la trempe de Klay, ça ne l’est pas. En effet, il s’agit tout simplement de son pire pourcentage longue distance en carrière, lui qui convertit 41,8 % de ses tentatives primées depuis son arrivée dans la ligue, en 2011. Nous parlons tout de même du recordman de tirs à trois points inscrits sur un match. Put some respect on his name.

En imaginant qu’il accepte une offre des Lakers, Klay Thompson se retrouverait comme un poisson dans l’eau. Shooteur hors pair spécialiste du catch-and-shoot, excellent défenseur, expérimenté, clutch, il serait parfait pour jouer avec LeBron James. Et niveau spacing, il permettrait de créer beaucoup d’espaces pour Anthony Davis à l’intérieur. De plus, comme à Golden State, les défenses ne seraient pas uniquement focalisées sur lui car il y aurait deux monstres à ses côtés. Il retrouverait donc une situation qui lui va à ravir. Mais malgré cela, peut-on réellement imaginer Killa Klay quitter les Warriors ? La franchise où il a été drafté, celle qui lui a fait confiance. Une équipe actuellement au sommet, qui reste sur quatre (bientôt cinq) Finales NBA et qui a remporté trois (bientôt quatre) titres depuis 2015. Un système qu’il connaît sur le bout des doigts, dans lequel il s’éclate avec ses potes. Bien difficile à envisager, surtout quand on se souvient de ses mots prononcés il y a quelques mois, quand le 11è choix de la Draft 2011 déclarait vouloir faire toute sa carrière chez les Warriors, ne s’imaginant nulle part ailleurs.

Mais doit-on également rappeler que la NBA est un business dans lequel tout peut aller très vite ? Les Warriors vont devoir gérer plusieurs dossiers épineux lors des deux prochaines intersaisons. En effet, ils devront essayer de prolonger Kevin Durant, Klay Thompson, Draymond Green voire DeMarcus Cousins, si l’envie lui prend. Quatre stars qui réclameront énormément d’argent. Évidemment, Golden State ne pourra pas tous les conserver et il faudra faire des choix. Si certains joueurs n’obtiennent pas le salaire qu’ils recherchent, ils ne se feront pas prier pour se le procurer ailleurs. Klay pourrait être l’un d’eux, d’où l’apparition de la rumeur qui l’enverrait aux Lakers. Une rumeur qui ne date pas d’hier et pas si infondée car il ne faut pas oublier que Thompson possède des liens avec Los Angeles. Il est né là-bas et possède des antécédents familiaux avec cette franchise, puisque son père Mychal a joué chez les Lakers dans les années 1980. Si le Splash Bro souhaite se fixer de nouveaux objectifs et relever de nouveaux défis dans une équipe en mesure de remporter un titre, partir à L.A. pourrait le séduire fortement.

De par son refus de prolonger aux Pelicans et sa demande de transfert, Anthony Davis pourrait bien bouleverser le visage de la NBA. Les Warriors disposent effectivement d’un été chargé et devront prolonger, ou non, plusieurs de leurs joueurs majeurs. Et si les Lakers réussissent à signer Klay Thompson après avoir récupéré le Brow, Golden State ne semblerait plus aussi intouchable qu’aujourd’hui…

Source texte : Bleacher Report, CBS Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top