Lakers

Rajon Rondo confiant pour la fin de saison des Lakers : qui dit LeBron James dit forcément Playoffs

lebron james

Les épaules doivent être solides pour supporter tous les espoirs d’une franchise.

Source image : Twitter @Lakers

Tous les deux sur le point de revenir de blessure, Rajon Rondo et LeBron James vont faire le plus grand bien à des Lakers sortis du Top 8 durant leur absence. Il va falloir cravacher pour atteindre les Playoffs, ce qui n’inquiète pas spécialement leur meneur vétéran, confiant grâce à la présence du King au sein du roster. C’est clair que pouvoir compter sur le meilleur joueur du monde, ça aide quand il s’agit de gagner des rencontres et entrevoir l’avenir sereinement.

Éloigné des parquets depuis près d’un mois, Rajon Rondo devrait faire son retour avec les Lakers pour la réception des Timberwolves, cette nuit. Cette saison, l’ancien métronome des Celtics n’a pu disputer que 14 des 48 rencontres jouées par sa franchise en 2018-19, la faute à deux opérations de la main droite. Néanmoins, son comeback se précise et est particulièrement attendu à Los Angeles depuis l’annonce de la blessure à la cheville de Lonzo Ball. Ces derniers temps, les Lakers ne sont pas vernis en ce qui concerne les blessures et ils se retrouvent désormais à poil sur le poste de meneur. Logiquement, avec tous ces joueurs majeurs absents à tour de rôle, leurs résultats en ont pris un coup et, en l’espace d’un mois, la franchise aux seize titres NBA est passée de la 4ème à la 8ème place de la Conférence Ouest. Aujourd’hui, les Lakers (25-23) possèdent un match de retard sur le huitième, les Clippers (26-22). Malgré cette situation, R-double est loin d’être inquiet. Comme expliqué à Ryan Ward, journaliste pour ClutchPoints, l’ami Rajon est confiant quant aux chances de son équipe de jouer après la saison régulière. Et la raison est pour le moins originale.

« Nous avons LeBron avec nous. Je ne sais même pas quand est-ce qu’il a raté les Playoffs pour la dernière fois. »

La réponse ? Lors de la campagne 2004-05. Dans sa carrière, LeBron James n’a manqué que deux fois les Playoffs, lors de ses deux premières années dans la Ligue. Cela fait donc treize saisons de suite que le King réussit à se qualifier en postseason. Mieux, il reste carrément sur huit Finales NBA consécutives. Ainsi, avoir LeBron comme coéquipier garantit (presque) tout le temps de jouer jusque très tard dans une saison. Mais, pour cela, il faut que son corps le laisse tranquille, ce qui n’a pas trop l’air d’être le cas jusqu’à présent cette année. Avec quatorze matchs manqués et un quinzième la nuit prochaine, l’exercice 2018-19 est d’ores et déjà celui au cours duquel James a disputé le moins de rencontres. Prudent, LeBron prend son temps pour revenir et souhaite être à 100% de ses moyens avant d’attaquer une deuxième partie de saison qui pourrait, si tout se passe bien, le conduire à une quatorzième participation aux Playoffs. Mais il ne faudra pas non plus trop tarder car, à l’Ouest, chaque match compte. Le moindre relâchement peut se payer cash et valoir son pesant de cacahuètes au moment de faire les comptes, en avril prochain. Et, pour ne rien arranger, le calendrier à venir des Lakers est tout bonnement dantesque. D’ici le All-Star Break, L.A. va devoir se coltiner les Sixers (par deux fois), les Clippers, les Warriors, les Pacers et les Celtics. Si vous vouliez un petit aperçu de ce qu’est l’enfer, vous l’avez…

Le retour imminent de Rajon Rondo est une excellente chose pour les Lakers, qui vont pouvoir compter sur son expérience et son apport pour remettre de l’ordre dans la maison californienne. Mais celui de LeBron James est encore plus attendu puisqu’il s’agit tout simplement du meilleur joueur de la planète. Les espoirs de Playoffs (et de titre) de Los Angeles sont liés au King. Pour l’heure, la situation n’est pas critique et les Lakers sont toujours collés au Top 8. Néanmoins, si les défaites continuent à s’enchaîner, il se pourrait que le retard accumulé soit bien trop difficile à rattraper. Même pour LeBron James.

Sources texte : Lakers Nation, The Athletic

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top