One-on-One

Lonzo Ball absent 4 à 6 semaines : une vraie perte pour les Lakers, à un moment charnière de la saison

Lonzo Ball

Luke Walton va aussi avoir besoin d’un grand verre d’eau avant d’affronter les prochaines semaines.

Source image : NBA League Pass

Blessé contre les Rockets ce week-end, Lonzo Ball devrait manquer entre 4 et 6 semaines de compétition. Un nouveau défi pour Luke Walton qui n’avait pas franchement besoin de ça, lui qui doit déjà composer sans LeBron James et Rajon Rondo depuis la fin de l’année 2018. Allô, les playmakers ?

Une fois la blague du maçon passée, force est de constater que le sophomore de 21 ans apporte d’autres choses aux Lakers. Le deuxième choix de la Draft 2017 n’aurait certes pas été convié au concours de tirs à trois points à Charlotte mais son invitation pour le Rising Stars Challenge et le Skills Challenge du samedi soir était une vraie possibilité. Tant pis pour la fête, le meneur a des problèmes plus importants à régler puisqu’il souffre d’une entorse de niveau 3 à la cheville gauche et sera indisponible au moins jusqu’au All-Star Break. Rapidement intégré au cinq majeur cette saison – il a laissé très peu d’espoir à Rajon Rondo en reprenant possession de sa place de titulaire dès le troisième match du mois d’octobre – Zo était donc le playmaker attitré de son équipe surtout depuis la blessure du King contre les Warriors lors du Christmas Day. S’il n’est que le troisième meilleur passeur de Los Angeles sur le papier avec 5,4 assists de moyenne depuis le début de la saison, le fils aîné de LaVar avait su hisser son niveau de jeu pour compenser l’absence des deux All-Stars depuis près d’un mois. En effet, il tournait à 12,5 points, 7,2 passes décisives et 5,9 rebonds à 37,3% du parking depuis qu’il est devenu le seul garant du jeu des Lakers, il y a treize matchs. Si bien que Brandon Ingram et Kyle Kuzma étaient d’accord pour dire qu’il était en train de pratiquer le meilleur jeu de son début de carrière. Son collègue de promo semblait d’ailleurs assez préoccupé en conférence de presse ce week-end selon le rapport de Yahoo! Sports.

« Espérons qu’il revienne en forme rapidement parce que nous nous retrouvons sans nos trois meilleurs playmakers et c’est déjà assez compliqué de gagner comme ça. »

On parle quand même du deuxième plus jeune joueur de l’histoire à réaliser un triple-double en NBA et d’un sophomore loué depuis Day 1 par LeBron pour son QI basket et sa vision hors du commun sur un parquet. Alors quand on ajoute sa perte à celle du quadruple MVP et du champion NBA avec les Celtics en 2008, il y a de quoi trembler un peu d’autant que les Lakers ne sont plus dans le Top 8 de l’Ouest depuis ce week-end. Heureusement, Rajon Rondo est sur le retour et même si Luke Walton est peut confiant sur le fait de voir ses deux vétérans revenir pour se faire doser, prendre une pilule, affronter des Warriors revanchards cette nuit, l’homme qui portait le bandeau mieux que personne devrait revenir dans le courant de la semaine avec une numéro 23 dans sa poche droite. En attendant, ce sont Lance Stephenson et Alex Caruso récemment rappelé de G League, qui devraient s’occuper de distribuer le jeu des purple and gold. Pas forcément un cadeau contre les champions en titre qui n’ont pas oublié le blowout vécu à domicile le 25 décembre dernier et qui ont depuis enregistré le retour de DeMarcus Cousins dans leur roster.

En effet, non seulement le produit de UCLA était un grand passeur mais il était aussi capable de se coltiner le meilleur extérieur d’en face en défense à l’image de James Harden qui est enfin repassé sous les 50 points samedi dernier à 14/30 au shoot. Blague à part, l’impact du sophomore dans sa propre moitié de terrain explique en partie le bon rating défensif des Lakers cette saison (sixième de la Ligue avec 107,5 points encaissés toutes les 100 possessions). Ni R-double, ni le King n’ont la même influence que lui dans ce compartiment du jeu et il va falloir compter sur la hargne d’un Sir Lancelot ou l’énergie d’un Josh Hart pour tenter de faire le boulot en son absence. Sur les treize derniers matchs, les Lakers gagnaient 1,1 point de différentiel sur 100 possessions lorsque Ball jouait et il affichait le meilleur defensive rating personnel parmi les joueurs du starting five selon les statistiques de NBA.com. Un indicateur qui ne trompe pas et qui doit aussi un peu calmer les haters du jeune homme qui ne se focalisent que sur la colonne pourcentage de sa ligne de stats. Et vu le calendrier qui attend les Lakers ces prochaines semaine, mieux vaudrait pour eux qu’ils n’organisent pas des journées portes-ouvertes trop souvent en défense…

Calendrier Lakers

Il fallait aussi qu’on s’y arrête pour comprendre la terrible situation dans laquelle se retrouvent les protégés de Magic Johnson ce matin. Selon les premiers examens médicaux, Lonzo Ball devrait au moins manquer les onze prochaines rencontres. Or, les Lakers rencontreront seulement trois équipes actuellement hors des Playoffs jusqu’à la fin du mois de février dont les Wolves face à qui ils ont déjà galéré cette saison (une victoire et deux défaites). Le mois prochain, Luke Walton et ses disciples se déplaceront sept fois sur leurs neuf matchs programmés à leur calendrier. Un run de la mort qu’il va falloir bien négocier si les Californiens ne veulent pas se retrouver dans les choux avant le sprint final pour obtenir un spot en Playoffs. Bien sûr, le retour du King va grandement aider mais l’équipe va devoir reprendre des automatismes et c’est toujours plus compliqué sans son meneur titulaire. Maintenant, vont comprenez un petit peu mieux pourquoi la blessure de Lonzo Ball n’est pas seulement une bonne nouvelle pour les arceaux qui vont arrêter de se faire heurter par des briques mais que cela a aussi un impact direct sur la direction que vont prendre les Lakers dans les prochaines semaines.

On sait que Luke Walton est protégé jusqu’à la fin de la saison mais l’absence de qualification en Playoffs pourrait lui valoir un licenciement expéditif au mois d’avril. A lui de trouver les clés pour motiver ses troupes et compenser le manque créé par Lonzo Ball du mieux possible d’ici son retour. Good luck Luke.

Sources texte : Yahoo! Sports, SB Nation

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top