Lakers

LeBron James aurait déjà repris si les Playoffs avaient commencé : va pas falloir trop tarder quand même s’il veut les jouer…

LeBron James

Depuis quand un cyborg se blesse ? Décevant LeBron…

Source image : NBA League Pass

LeBron James est un formidable cyborg athlète mais reste avant tout humain. Alors qu’il a récemment soufflé ses 34 bougies, son corps commence à montrer quelques signes de faiblesse. Les Lakers attendent son retour avec impatience pour pouvoir attaquer la deuxième moitié de saison au complet, mais LeBron ne veut pas prendre de risques pendant la saison régulière.

Le 25 décembre, lors du match de Noël mettant aux prises les Warriors aux Lakers, un mini-séisme frappait la NBA. Alors que son équipe corrigeait les champions en titre, LeBron James retournait aux vestiaires, visiblement touché quelque part. Dans la foulée, le verdict tombait : blessure à l’aine, repos forcé et plusieurs matchs d’absence pour le quadruple MVP. Fort logiquement, les Lakers n’ont souhaité prendre aucun risque avec leur superstar, lui demandant de revenir que s’il était à 100 % de ses capacités. Car l’été dernier, ils lui ont offert un contrat en or massif de 154 millions de dollars sur quatre ans. Sans oublier que leurs espoirs de 17è titre reposent principalement sur le Chosen One. Une rechute serait donc dramatique, surtout si elle venait à être plus sérieuse qu’actuellement. À Los Angeles, pas mal de monde doit encore avoir en tête la saison 2012-13, au cours de laquelle Kobe Bryant s’était rompu le tendon d’Achille. Une blessure qui avait tout simplement marqué le début de la fin pour le Black Mamba, jusqu’alors peu sujet aux blessures graves et qui était dans sa 34è année. Un âge justement atteint, depuis peu, par LeBron, lui aussi peu habitué à devoir rester éloigné des parquets, même si la gravité des deux blessures n’a rien de comparable. Pour preuve, avant son pépin physique de Noël, le triple champion NBA était sur une série de 156 matchs disputés consécutivement. Les Lakers souhaitent que leur joueur soit performant le plus longtemps possible et ils jouent donc la carte de la prudence, quitte à devoir cravacher pour atteindre les Playoffs. En l’absence de James, les Angelenos sont passés de la quatrième à la huitième place de la Conférence Ouest. Ils sont aujourd’hui à la merci des Clippers, leur principal poursuivant, bien que ces derniers soient eux aussi empêtrés dans une belle galère depuis plusieurs jours. Mais malgré cette situation, BronBron ne semble pas pressé. Il ne doit certainement pas considérer la situation comme urgente puisque selon son agent Rich Paul, le King aurait « déjà rejoué si nous étions en plein Playoffs ». C’est le toujours très bien informé Chris Broussard qui l’a confié dans l’émission Undisputed. Une déclaration qui ne doit surprendre personne, LeBron ayant toujours été intelligent pour gérer ses matchs et sa saison.

Cette nuit, les Lakers se déplacent chez les Rockets. Une affiche synonyme de treizième match consécutif manqué par LeBron James, qui égalera son record du nombre de rencontres ratées au cours d’une saison. Un record établi en 2014-15, époque où il luttait avec des problèmes de dos. Si son absence venait à se prolonger davantage, il s’agirait carrément de sa saison la moins prolifique en terme de matchs disputés (il n’en avait joué que 62 des 66 de la saison 2011-12, écourtée en raison du lock-out, ndlr). Néanmoins, le King pourrait être en tenue ce lundi, pour une reprise en douceur face à ses meilleurs ennemis, les Warriors. Rien n’est encore acquis concernant la date de son retour, puisqu’il faudra qu’il soit réévalué par un spécialiste, mais on s’en approche. C’est qu’il commence presque à nous manquer, LeBron.

Bientôt un mois que King James n’a plus foulé un parquet NBA. En son absence, les Lakers réussissent à se maintenir dans le Top 8 de leur Conférence, mais leur marge de manœuvre est limitée, surtout à l’Ouest. A trois mois des Playoffs, LeBron prend tout son temps pour revenir et il a bien raison car à 34 ans, il ne peut pas se permettre de négliger son corps. Un corps exposé à l’exigence du plus haut niveau depuis plus de quinze ans.

Sources texte : Yahoo, ESPN, Basketball-Reference

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top