Salaires joueurs New Orleans Pelicans

Découvrez les salaires des joueurs des New Orleans Pelicans pour la saison 2018-19. Du plus petit joueur payé quelques dollars au grand All-Star ou meilleur joueur qui touche des millions, voici la hiérarchie sur laquelle la banque de New Orleans se basera pour les mois à venir.

Petit guide pratique sur le Salary Cap et les Exceptions

Nom 2018-19 2019-20 2020-21 2021-22 2022-23
Jrue Holiday $25,976,111 $25,976,111 $25,976,111 $26,865,000
Anthony Davis $25,434,262 $27,093,018 $28,751,774
Solomon Hill $12,252,928 $12,758,781
E’Twaun Moore $8,808,685 $8,664,928
Julius Randle $8,641,000 $9,073,050
Markieff Morris (waived) $8,600,000
Jason Smith $5,450,000
Stanley Johnson $3,940,402 $5,311,662
Elfrid Payton $3,000,000
Darius Miller $2,205,000
Jahlil Okafor $1,567,007 $1,702,486
Cheick Diallo $1,544,951 $1,931,189
Tim Frazier (waived) $1,512,601
Ian Clark $1,512,601
Frank Jackson $1,378,242 $1,618,520 $2,023,150
Kenrich Williams $838,464 $1,416,852 $1,952,122
Dairis Bertans $194,220 $1,416,852 $1,952,122
Garlon Green (waived) $50,000
Troy Williams (waived) $34,183
Total: $112,940,657 $96,963,449 $60,655,279 $26,865,000

Afin de bien comprendre les salaires et types de contrats distribués, nous vous rappelons que vous pouvez accéder aux définitions des options, en cliquant sur les liens ci-dessous :

___

Comme on peut le voir dans le tableau ci-dessus, le joueur le mieux payé est Jrue Holiday. Le meneur, qui a signé un contrat de 126 millions de dollars sur 5 ans en 2017, touche 25,9 millions de dollars cette saison. Il devance Anthony Davis, l’intérieur sur qui le management a décidé de dépenser 25,4 millions de dollars cette année.

Tiens, mais Anthony Davis est encore dans le roster ? Il n’est pas aux Lakers ? Ah, bah non (coucou Dell Demps). Voilà le gros dossier qui va agiter l’intersaison du côté de NOLA. Toutes les franchises qui le pourront mettront leur meilleur package sur la table pour essayer d’obtenir The Unibrow via un trade. Si Danny Ferry et son équipe trouvent chaussure à leur pied, l’effectif des Pelicans devrait changer drastiquement dès cet été. Si Jrue Holiday devrait encore être là (sauf énorme surprise), Solomon Hill est désiré partant par le management, qui le calerait bien dans un deal comprenant AD pour se débarrasser de son salaire. E’Twaun Moore pourrait rester dans les parages. Pour le reste, tout est incertain. Julius Randle va aller tester le marché, qui devrait lui offrir un léger pont d’or. Derrière, personne n’est sûr d’être vraiment là, même si l’on peut s’imaginer que Cheick Diallo pourrait être conservé, tout comme Jahlil Okafor (sic). Une chose est sûre, la tronche de l’effectif ne sera plus du tout la même en octobre prochain.

Le plafond de la Luxury Tax est fixé à 123 733 000$ cette année.

Le Salary Cap de la NBA est fixé à 101 869 000$ cette année.

Avec 112,940,657 dollars dépensés contractuellement cette saison, les Pelicans dépassent le Salary Cap mais sont bien loin de la Luxury Tax. Un poil de flexibilité du côté de la Louisiane ? Possible, tout dépendra du blockbuster trade autour d’Anthony Davis. En tout cas, un gros chapitre devrait se terminer, une page se tourne, la reconstruction devrait attaquer sous peu autour de Jrue Holiday et de jeunes joueurs.


To Top