Salaires joueurs New Orleans Pelicans

Découvrez les salaires des joueurs des New Orleans Pelicans pour la saison 2018-19. Du plus petit joueur payé quelques dollars au grand All-Star ou meilleur joueur qui touche des millions, voici la hiérarchie sur laquelle la banque de New Orleans se basera pour les mois à venir.

Petit guide pratique sur le Salary Cap et les Exceptions

Noms 2018-19 2019-20 2020-21 2021-22 2022-23
Jrue Holiday $25,976,111 $25,976,111 $25,976,111 $26,865,000
Anthony Davis $25,434,262 $27,093,018 $28,751,774
Nikola Mirotic $12,500,000
Solomon Hill $12,252,928 $12,758,781
E’Twaun Moore $8,808,685 $8,664,928
Julius Randle $8,641,000 $9,073,050
Wesley Johnson $6,134,520
Elfrid Payton $3,000,000
Darius Miller $2,205,000
Jahlil Okafor $1,567,007 $1,702,486
Cheick Diallo $1,544,951 $1,931,189
Tim Frazier $1,512,601
Ian Clark $1,512,601
Frank Jackson $1,378,242 $1,618,520 $2,023,150
Kenrich Williams $838,464 $1,416,852 $1,922,425
Garlon Green $50,000
Total $113,356,372 $90,234,935 $58,673,460 $26,865,000

Afin de bien comprendre les salaires et types de contrats distribués, nous vous rappelons que vous pouvez accéder aux définitions des options, en cliquant sur les liens ci-dessous :

___

Comme on peut le voir dans le tableau ci-dessus, le joueur le mieux payé est Jrue Holiday. Le meneur, qui a signé un contrat de 126 millions de dollars sur 5 ans en 2017, touche 25,9 millions de dollars cette saison. Il devance Anthony Davis, l’intérieur sur qui le management a décidé de dépenser 25,4 millions de dollars cette année.

Si la présence d’AD et Jrue Holiday est assurée pour deux bonnes saisons à la Nouvelle-Orléans, il y a deux dossiers qui vont compter cet été. Nikola Mirotic sera agent-libre sans restriction et même s’il semble se régaler chez les Pels, il faudra mettre une somme convenable pour arriver à le conserver car certaines franchises ne vont pas se gêner pour aligner les dollars. Le cas Julius Randle sera un dossier brûlant de la free-agency 2019, le jeune homme aura une player option qu’il va à 99,9% refuser, la mission du front-office ? Mettre la somme nécessaire et surtout arriver à le faire se sentir partie intégrante du projet et pour ce dernier point, c’est à Anthony Davis de jouer.

Le plafond de la Luxury Tax est fixé à 123 733 000$ cette année.

Le Salary Cap de la NBA est fixé à 101 869 000$ cette année.

Avec 113 356 372 dollars dépensés contractuellement cette saison, les Pelicans dépassent le Salary Cap mais sont bien loin de la Luxury Tax. La marge de manœuvre sera quasi inexistante durant la saison, mais cet été il faudra faire les bons choix pour continuer à entourer The Unibrow comme il le mérite.


To Top