Timberwolves

P.J. Dozier débarque chez les Wolves : un back-up de qualité à l’arrière, et encore un ancien des Nuggets dans le Minnesota

P.J. Dozier 20 septembre 2022

Nous aussi on est tous contents pour toi, PJ.

Source image : Youtube

Dimanche, on apprenait par Adrian Wojnarowski que le jeune meneur P.J. Dozier allait rejoindre notre Rudy national du côté du Minnesota. Bonne nouvelle pour le gamin après une année galère, et nouveau renfort pour une franchise qui s’annonce comme un outsider toujours aussi sérieux.

L’EuroBasket à peine terminé qu’on se remet à penser NBA, évidemment. 30 previews en 30 jours, avec les Spurs en entrée, vous connaissez la chanson. Parmi les refrains de cette chanson il y a une franchise dont on vous parlera… plus tard (en… octobre ?), parce qu’elle est, sur le papier au moins, bien meilleure que la saison dernière : les Minnesota Timberwolves. Le gros trade de l’été est pour eux, l’arrivée de Rudy Gobert contre quatre joueurs et une flopée de picks, et on se retrouve donc avec une raquette bien remplie. Karl-Anthony Towns jouera au poste 4, et Naz Reid, Kyle Anderson, Eric Paschall et le vétéran Taurean Prince seront les back-ups dans la peinture. L’un des meilleurs secteurs intérieurs de la Ligue, et une franchise qu’il va falloir enfin prendre au sérieux. Au niveau du backcourt, la recette reste la même avec le duo D’Angelo Russell à la création et Anthony Edwards au scoring, alors que Jordan McLaughlin reste le seul vrai meneur en sortie de banc. Derrière ? Ça va batailler sec au poste 2, et trois nouveaux vont se tirer la bourre : Austin Rivers, Bryn Forbes et P.J. Dozier.

“L’agent libre PJ Dozier va signer un contrat à Minnesota. Dozier revient d’une rupture au ligament croisé, contractée en décembre 2021. Il a joué à Denver pour le nouveau président des Wolves Tim Connelly.”

24 novembre 2021, rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche, fin de saison. 19 janvier 2022, un trade de Denver à Boston. 10 février, un autre de Boston à Orlando. P.J. Dozier a été traîné aux quatre coins des USA pendant sa convalescence, et on avait hâte que ça s’arrête. Ça tombe bien, il est complétement remis de sa blessure et va pouvoir – peut-être – confirmer les promesses qu’il avait montré à Denver. 19 minutes, 6,7 points, 2 passes, 3 rebonds par match, et surtout une défense top niveau, pas mal pour un back-up de moins de 25 ans. En plus de ça, il va retrouver un environnement qu’il connaît bien. En effet, Tim Connelly, GM des Nuggets depuis 2013, a rejoint les Wolves cet été… et ça se voit. Rivers, Forbes, Dozier : trois nouveaux arrières, trois anciens de Denver. S’il voulait reformer les Nuggets, c’était pas la peine de changer de franchise, et entre nous on aurait plutôt misé sur une autre triplette, en espérant qu’il n’ait pas confondu Rudy Gobert et Nikola Jokić vu qu’ils ont à peu près les mêmes qualités.

Enfin une bonne nouvelle pour P.J. Dozier ! Il va falloir se bagarrer pour une place dans la rotation, mais retrouver les parquets c’est déjà beaucoup, presque un an après un énorme stop. De la profondeur pour les Wolves, de quoi imiter les Nuggets jusqu’au bout en passant un tour de Playoffs ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top