Nuggets

Rupture du ligament croisé antérieur pour P.J. Dozier : l’arrière de 25 ans est out pour la saison, les Nuggets n’ont pas le droit au bonheur

Nuggets

Tellement dur.

source image : montage TrashTalk

Ce mardi, P.J. Dozier est sorti sur blessure face à Portland. Le genou. Ce foutu genou. On le savait, même si ce n’était pas confirmé, les images de son pépin faisaient un possible écho à une rupture du ligament croisé antérieur. C’est confirmé, et on débrief.

Pour le constat de la veille, c’est juste ICI !

Les Nuggets n’ont décidément pas le droit au bonheur. Alors que nos rétines s’apprêtaient à accueillir une nouvelle nuit de basket-ball, les insiders sont une encore fois venus foutre le barouf dans nos vies. Selon Marc Stein, les Nuggets ont bel et bien confirmé la rupture du ligament croisé antérieur pour P.J. Dozier. Un diagnostic qui force la fin de saison de l’arrière de 25 ans. Après Jamal Murray et Michael Porter Jr., lui aussi rejoint l’infirmerie édition très longue durée de Denver. Bien que moyen sur ce début de saison – avec des moyennes de 5,4 points, 3,5 rebonds et 1,6 assist à 36% au tir dont 31% du parking -, le rôle de P.J. Dozier au sein de la rotation du Colorado était tout établi. Ses 19 minutes lui permettaient de faire souffler les titulaires, sans grandes ambitions, mais avec la grinta et la volonté de bien faire les choses afin de continuer avec la franchise qu’il a rejoint à l’été 2019. Après un premier passage en G League pour y faire ses preuves, l’arrière était depuis lié à l’équipe fanion.

Cette avalanche de blessures, il va falloir la combler en réalisant quelques moves. Pour remplacer P.J. Dozier, il faudra un guard polyvalent capable de scorer en sortie de banc tout en réalisant un bon travail de tenaille défensive. On pense instantanément à Jrue Holiday ou Michael Jordan, mais ce n’est pas possible car l’un est sous contrat avec Milwaukee, et l’autre à la retraite. Non, les Nuggets devront probablement piocher au sein de leur équipe de G League, si tant est qu’une bonne inspiration y soit disponible. Pour ne pas vous mentir, on ne connaît absolument pas le roster des Grand Rapids Gold, mais l’on sait qu’un joueur de basket-ball avec deux yeux, deux jambes et le plus de bras possible conviendrait à l’instant T. Allez, haut les cœurs, la saison est encore longue et un train peut en cacher un autre. Façon de dire que sans P.J. Dozier, la vie continue et un autre jeunot se montrera probablement.

Coup dur pour les Nuggets qui perdent un élément important de leur effectif. L’avalanche de blessures continue, donc rendez-vous ce jeudi pour un probable point écrit sur tout ce barouf dans le Colorado. Le barouf dans le Colorado hein, pas le point écrit, car nous on gratte depuis la Creuse là.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top