Los Angeles Clippers

NBA Flashback 2021-22 : le soir où Paul George a posé 34 points contre le Jazz alors qu’il n’avait plus joué depuis… trois mois

Paul George

À la base c’était un simple comeback, finalement y’en a eu deux

Source image : NBA League Pass

Période creuse oblige, TrashTalk a pris l’habitude chaque été de vous faire revivre avec émotion les plus grands moments de la saison écoulée. Même en 2021 d’ailleurs, malgré un été qui avait alors mis l’ensemble de nos forces vives en PLS, mais ça c’est une autre histoire. On reprend donc notre bonne vieille formule, on recule de quelques pas, de quelques mois, et on se souvient que cette saison 2021-22 fut folle, du premier au dernier jour. Aujourd’hui ? Retour sur le comeback monstrueux de Paul George contre le Jazz.

Pour revivre la perf XXL de Paul George dans les conditions du direct, c’est ici.

Dire que la saison 2021-2022 des Clippers aura été galère revient quand même à un doux euphémisme. Sans Kawhi Leonard, out pour la saison en raison d’une rupture partielle du ligament d’un genou durant les Playoffs 2021, les Voiliers se préparaient à compter sur un Paul George en quête de rachat pour faire bonne figure tout au long de l’exercice. Alors oui, mais finalement non. Comme rien n’est décidément simple dans la Cité des Anges, PG va lui aussi se blesser dès le mois de décembre, laissant alors les Clips orphelins de leurs deux superstars. La sauce est monumentale, et l’équipe à la base taillée pour le titre se retrouve finalement à devoir se battre pour une place en play-in. Soit, L.A s’accroche et lutte pour ne pas chuter au classement. De son côté, Paul George poursuit sa rééducation en vue d’un éventuel comeback. Finalement, la libération tant attendue survient le 29 mars dernier, au détour d’un match ô combien important contre le Jazz. L’enjeu du game ? Sécuriser une place en play-in, tout simplement. Avec un bilan tout juste négatif (37-39) les Clippers feraient une belle opération en l’emportant. Bon, plus facile à dire qu’à faire, puisque les gars de Tyronn Lue restent sur cinq défaites de suite. Même situation pour leurs adversaires du soir d’ailleurs, mais dont la participation aux Playoffs semble déjà assurée. En tous les cas, Paul George est en tenue et ce n’est pas la Crypto.com Arena qui va s’en plaindre, bien au contraire.

Paul George est un super-héros, et comme tous les super-héros, PG score 12 points dans le premier quart et permet aux Clippers de s’envoler. Pas du tout. L’ailier n’a surtout pas joué depuis trois mois et ça se sent, son entrée dans la partie est disons… poussive pour ne pas dire dégueulasse. Paulo rate ses trois premiers shoot, perd un ballon et sort au bout de 6 minutes, le retour est compliqué. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, le Jazz s’envole peu à peu et file vers une victoire facile. Dans le troisième quart-temps, l’écart grimpe à +25 pour les mormons, le match semble plié. On a dit victoire facile ? Tut, tut, tut, que nenni, George Paul ne laissera pas Rudy et ses (ex) potes gâcher la fête. Oh que non, PG retrousse ses manches, même s’il n’en a pas, et commence à initier une monstrueuse remontada. D’une propreté ahurissante, le numéro 13 enchaîne les pions. Que ce soit en drive ou depuis le parking, Paulo prend feu et envoie 20 points dans le troisième quart. L’écart se réduit petit à petit, on se dit que ces saligauds de Clippers sont en train de nous refaire le coup. Eh oui, deux mois auparavant, les Voiliers étaient parvenus à refaire une différence de 35 points pour s’imposer face aux Wizards. On le sait, on le sent, cette nuit risque d’être historique une nouvelle fois.

Devinez-quoi, ça ne va pas manquer. Bien déterminé à s’accrocher jusqu’au bout de la nuit s’il le faut, Los Angeles passe un 39-20 dans le dernier quart pour assommer définitivement Utah. C’est gagné L.A s’impose 121-115. Bordel, cette équipe a quand même du caractère. Avec ce nouvel exploit, les hommes de Ty Lue deviennent la première formation à réaliser quatre comebacks de 24 points au moins en une saison. Historique. Artisan majeur de cette folle remontée, Paul George aura brillé pour son retour. Bilan des courses : 34 points, 6 passes et 4 interceptions en 30 minutes, le tout à 50% au shoot dont 67 % de loin (6/9). Finalement, PG n’est peut-être pas si loin d’être un super-héros. D’ailleurs, la suite confirmera toute l’importance de l’ailier, puisque les Clips enchaîneront cinq victoires pour valider définitivement leur ticket pour le play-in. Bon, malheureusement le destin s’acharne sur la Cité des Anges et Paulo chopera le Covid juste avant le match décisif contre les Pelicans, synonyme de dernière chance pour les Playoffs. L.A finira par s’incliner face à NOLA mais qu’importe, les Clippers auront montré une formidable résilience durant toute la saison. De quoi nourrir de grands espoirs pour l’exercice prochain, à condition toutefois d’avoir tout le monde sur le terrain, et en bonne santé de préférence.

Sans avoir joué depuis trois mois, Paul George nous aura offert un magnifique spectacle, conclu par deux comebacks pour le prix d’un. Dans une saison galère, les Clips auront montré de belles choses et la saison prochaine s’annonce d’ores et déjà prometteuse. Et si la prochaine bague dans la Cité des Anges n’était pas pourpre et or ? 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top