Heat

Victor Oladipo a de grandes ambitions pour la saison prochaine : « Je veux prouver que je suis l’un des meilleurs joueurs du monde »

Victor Oladipo 9 janvier 2020

Okay fallait la sortir sans trembler du menton celle-là, mais à toi de jouer Vic.

Source image : YouTube

L’intersaison NBA, c’est toujours une belle occasion pour afficher ses ambitions en vue de la saison à venir et annoncer au monde entier ce qui est sur le point d’arriver… ou pas. Victor Oladipo s’est récemment prêté à ce petit jeu au micro de Vince Carter, et on peut dire qu’il n’a pas froid aux yeux par rapport à la campagne à venir.

Seulement 60 matchs joués lors des trois dernières saisons, des opérations qui s’enchaînent pour tenter de réparer les bobos, deux déménagements, et une production statistique forcément en chute libre. Voilà ce qu’a traversé Victor Oladipo depuis sa terrible blessure au tendon quadricipital du genou droit en janvier 2019, quand il évoluait encore à un niveau All-Star sous le maillot des Pacers. Aujourd’hui à Miami après avoir également fait un stop à Houston lors de la saison 2020-21, Vic espère toujours renaître de ses cendres histoire de prouver qu’il reste un sacré joueur de basket, et qu’il ne fallait tout simplement pas l’enterrer trop vite.

Dans une interview avec Vince Carter, Oladipo montre encore une fois qu’il n’est pas du genre à douter de lui-même avec une grosse décla dans le plus pur style du bonhomme. Extraits, via ClutchPoints.

« Je veux prouver que je suis l’un des meilleurs joueurs du monde, point barre. Je pense qu’avec ma blessure, une fausse idée s’est construite par rapport à quel type de joueur je suis. Il y a beaucoup d’athlètes qui reviennent plus forts après leur blessure, alors pourquoi pas moi ? Pourquoi est-ce que je ne pourrais pas avoir une carrière encore plus belle que celle d’avant ma blessure ? Il n’y a pas de raison. Je pense vraiment que je peux le faire. Je suis capable de réaliser de grandes choses, même maintenant. Ce n’est jamais trop tard. »

De grandes choses, Victor Oladipo en a réalisé sous le maillot des Pacers il y a quelques années, et on a pu avoir quelques flashs de ce gars-là depuis son arrivée à Miami, malgré les hauts et les bas qui ont logiquement accompagné son retour sur les parquets. On pense aux derniers Playoffs où il a apporté sur quelques matchs sa contribution des deux côtés du terrain (en sortie de banc) dans le gros parcours du Heat (défaite au Game 7 des Finales de Conférence Est). Mais ces flashs peuvent-ils devenir plus nombreux ? Peut-il retrouver une certaine régularité dans ses performances ? Pour espérer se rapprocher du niveau qui était le sien avant ses problèmes de blessures, la réponse à ces deux questions doit incontestablement être « oui ».

La bonne nouvelle aujourd’hui, c’est que Victor Oladipo peut parfaitement se préparer à la prochaine campagne grâce à une vraie offseason pour bosser son jeu et son physique. De quoi construire de bonnes bases pour son « Revenge Tour », lui qui a visiblement bien envie de fermer quelques bouches. Et à pile 30 ans, il est également dans une situation contractuelle qui a de quoi le motiver. L’ancien All-Star est en effet sur un contrat de deux ans et 18 millions de dollars au Heat, avec une player option sur la seconde. Le deal n’est pas dégueu en soi au vu de son historique de blessures mais c’est le moment ou jamais pour lui de montrer à l’ensemble de la NBA qu’il mérite plus qu’un salaire annuel de neuf millions. Et ça passe à la fois par de belles perfs individuelles mais aussi une vraie contribution au succès de Miami l’année prochaine.

Quel visage Victor Oladipo va-t-il montrer lors de la saison 2022-23 ? Sans l’imaginer redevenir un joueur calibre All-Star, peut-il véritablement s’imposer comme un membre qui compte dans l’une des plus grosses écuries de la Conférence Est ? Voilà le genre de questions qu’on peut se poser aujourd’hui à son sujet. À lui de joindre les actes à la parole dès octobre prochain.

Source texte : The VC Show (via ClutchPoints)

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top