Sixers

Tyrese Maxey valide les moves des Sixers cet été : ramener de la dureté dans le jeu et la mentalité, voilà ce qu’il manquait à Philly

Tyrese Maxey 24 décembre 2021

P.J. Tucker qui envoie les adversaires au sol, Tyrese Maxey qui accourt pour les relever : ça c’est de la complémentarité.

Source image : beIN Sports

Éliminés au second tour des Playoffs par une équipe de Miami bien plus aguerrie, les Sixers avaient clairement besoin de se renforcer dans l’espoir d’un jour pouvoir franchir un cap. On ne peut donc que constater le gros travail fourni cet été par Daryl Morey pour faire venir les pièces nécessaires à ce roster en quête d’un titre, et ce n’est pas Tyrese Maxey qui vous dire le contraire.

Depuis quelques années, à Philadelphie, les saisons se suivent et se ressemblent. Après cinq campagnes de Playoffs consécutives sans jamais avoir atteint ne serait-ce que les Finales de Conférence, les fans s’impatientent, tout comme le front office de la franchise, qui a cet été décidé de mettre les bouchées doubles sur le recrutement. Arrivée de P.J. Tucker, arrivée de Danuel House Jr., arrivée de De’Anthony Melton… on peut dire que le management n’a pas chômé ces dernières semaines. Et on connait justement quelqu’un qui n’a pas hésité à saluer ces choix et leur concrétisation. Car bien qu’il n’ait débarqué en NBA qu’en 2020, Tyrese Maxey commençait lui aussi à ressentir la frustration d’être stoppé au même niveau deux ans d’affilée. Compétiteur hors-pair, le « jeune joueur le plus impressionnant » que Doc Rivers ait jamais entraîné s’est donc exprimé sur les moves réalisés par Daryl Morey cet été à l’occasion du 1% skills camp. 

« Je pense qu’ils apporteront sans aucun doute de la dureté au niveau du mental. Et je pense qu’ils peuvent aussi nous aider à être plus durs sur le plan physique. C’est le grit and grind que nous avons besoin d’ajouter à notre équipe et puis je pense que des gars comme PJ [Tucker, NDLR], vont nous apporter cette mentalité de champion. Je pense qu’on va vraiment pourvoir le remercier pour ça. » – Tyrese Maxey

On comprend bien sûr la satisfaction du gamin, qui ne raconte honnêtement pas que des conneries. Dans cette équipe de Philadelphie remplie de joueurs au talent indéniable, la dureté semblait clairement faire défaut lors des derniers Playoffs. Pressenti lors du frisson provoqué par les deux victoires de Toronto au premier tour, le manque de toughness avait été flagrant face au Heat, qui ne manquait lui clairement pas de ça avec dans ses rangs des garçons comme Jimmy Butler, Bam Adebayo… ou P.J. Tucker ! Eh oui, le vétéran est un soldat de luxe, qui n’a désormais plus grand chose à prouver après son rôle crucial dans la conquête du titre de Milwaukee en 2021. On imagine donc mal Rese critiquer une telle arrivée, qui pourrait aider à propulser les Sixers dans une nouvelle dimension. Car si le guard s’est révélé être un lieutenant – voire plus – idéal pour James Harden et Joel Embiid, il est évident que son profil ne correspond pas du tout à celui des nouvelles recrues de Philly, qui pourraient-elles apporter différemment au roster, dans un registre jusqu’ici peu exploité. Moins de scoring certes – en même temps le quota est bien rempli chez les cloches – mais plus de défense, de hustle, d’expérience et de vice. Il était finalement temps d’y songer, car la joie de vivre de Maxey ne peut pas non plus tout faire, même si elle fait toujours plaisir à voir.

La Free Agency 2022 des Sixers ? Pour Tyrese Maxey c’est réussi. D’ores et déjà essentiel à Philadelphie malgré sa faible expérience au sein de la Ligue, l’avis du garçon compte énormément pour la franchise, qui fait selon lui ce qu’il faut pour se donner une chance d’aller cherche une bagouze dès l’année prochaine. Soyez rassurés fans des Sixers, car Rese semble pour sa part l’être.

Source texte : USA Today

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top