Sixers

Officiel, P.J. Tucker s’engage avec les Sixers : le vétéran premium débarque pour mettre des gnons et des threes à Philly

PJ Tucker 11 septembre 2020

Ça va distribuer des coups de savate à Philadelphie !

Source : YouTube

Il est là, le prochain couteau suisse de Pennsylvanie ! P.J. Tucker rejoint les Sixers pour 33,2 millions de Dollars sur trois ans. La signature est un vrai bon coup de Daryl Morey, puisque Tucker a montré cette saison avec le Heat qu’il avait encore le coffre pour assurer en Playoffs jusqu’au bout du mois de mai. Bien sûr, il pourra claquer une ‘tite bise à James Harden, qui devrait accepter de baisser son salaire pour que son nouveau compère puisse toucher une belle somme. 

Pour retrouver toutes les signatures de cette nuit de folie, c’est par ICI !

Il fallait renforcer la défense des Sixers, qui a montré des signes de faiblesse notamment collective face à Miami. Tiens, pourquoi pas faire venir un joueur de Miami carrément ? Ce serait le bon plan remarque, puisque le Heat a montré toute sa compétence défensive contre Philly. On ne parle pas ici d’un joueur qui viendra planter comme un foufou en attaque. Cette campagne de Playoffs, P.J. Tucker a envoyé 7,9 points, 5,7 points et 1,8 passes. Oui, c’est loin d’être suffisant pour mériter 10 millions l’année, mais Piji est ce genre de joueur capable de rentrer et d’envoyer un gros tir à un moment important du match. Mine de rien, cette capacité n’est donnée au premier venu, et c’est aussi pour cela que c’est à ce tarif que Teuckeure offre ses services. À 37 ans, le salaire est une vraie aubaine pour le poste 4. Point comptablo-comptable, cette signature a été rendue possible par l’utilisation de la mid level exception, un contrat spécial qui permet de contourner la luxury tax. Il faut aussi noter qu’en déclinant sa player option, James Harden rend possible l’opération puisque son salaire sera inférieur aux 47 millions initialement prévus. C’est ça les bons copaings.

L’objectif avec l’arrivée de Tucker ? Il est clairement d’aller chercher le titre l’année prochaine. Avec un Joel Embiid sans pépin physique, un James Harden en mode un peu plus concerné que cette saison et un Tyrese Maxey bien dans ses baskets. L’asset que représente le Tuck’ est non négligeable, mais renversons un peu le point de vue. Pour le joueur, l’enjeu était aussi de retourner dans un cadre assez familier. Oui, il est passé à Houston lors de l’époque James Harden et a donc bien connu Daryl Morey. Retrouver des vieilles connaissances ? Bonjour la facilité d’adaptation. Ajoutez à cela le fait que Jojo ait milité pour sa venue auprès de la direction… et vous arrivez comme dans votre royaume. Bien sûr, il faudra assurer sportivement, mais là dessus l’inquiétude n’est pas non plus maximale. La plus value dans le vestiaire est aussi à noter, puisqu’un vétéran de 37 ans, disons poliment qu’on la boucle quand il parle.

Bon, en voilà une signature carrément propre qui va mettre bien les fans de Philadelphie ! Jojo vient de se trouver un nouvel ami pour jouer le titre, et un ami qui a prouvé son utilité dans les moments chauds qui plus est. Bravo Piji, et bonne installation dans ton nouveau chez toi. Nous, on enchaîne car la Free Agency n’attend pas !

Source : Twitter @ShamsCharania

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top