Sixers

« C’est le jeune joueur le plus impressionnant que j’ai jamais eu » : Doc Rivers est tombé amoureux de Tyrese Maxey

Tyrese Maxey 24 décembre 2021

Trouvez quelqu’un qui vous aime comme le Doc aime Tyrese

Source image : YouTube

Invité du Vince Carter Show Podcast – on vous file cinq balles si vous arrivez à trouver qui l’anime – cette semaine, Doc Rivers n’a pas tari d’éloge sur sa jeune pépite. C’est bien simple, Tyrese Maxey serait donc le jeune joueur qui a le plus impressionné le coach en près de 23 ans de carrière. C’est beau l’amour.

Le mois d’août, c’est avant tout le mois des déclas toutes plus improbables les unes que les autres, et qui finissent par ressortir en mars pour mettre dans l’embarras leur auteur. Boulard démesuré, objectifs inatteignables, manque de lucidité total… chaque année, un nouveau lot de masterclass voit le jour dans les médias. Toutefois, celle que vient de nous sortir Doc Rivers ne semble pas complètement venue de nulle part. Au micro de Ros Gold-Onwude et Vince Carter pour le… Vince Carter Show Podcast, le coach des Sixers a clairement affirmé que Tyrese Maxey était « le jeune joueur le plus impressionnant » qu’il ait jamais vu. Eh beh, le boss ne mâche pas ses mots. Car si on a beau parfois taquiner le Doc pour ses choix douteux, force est de reconnaître que la phrase est très forte lorsque l’on connaît la carrière du monsieur. Avec 23 saisons passées à la tête de différentes franchises NBA, Rivers a vu défiler un sacré paquet de jeunes très prometteurs sous ses yeux : Tracy McGrady à Orlando, Rajon Rondo à Boston, Blake Griffin à Los Angeles etc… Une belle bande de phénomène à leurs débuts, que le coach a donc décidé de placer… derrière Tyrese Maxey. Damn. Évidemment, le patron de Philly n’affirme pas ici qu’il fera à coup sûr une meilleure carrière que ces derniers bien qu’on lui souhaite , mais dit simplement que personne ne l’a autant étonné par son talent et sa rigueur de travail. ce dernier en a d’ailleurs profité pour raconter une anecdote assez marrante sur son protégé :

« C’est le jeune joueur le plus impressionnant que j’ai jamais eu en NBA. Son éthique de travail est au-delà de l’imaginable. Plusieurs fois cet été, déjà deux ou trois fois, nous avons dû lui dire d’aller s’asseoir quelque part pour se détendre. Il travaille avec Sam Cassell et mon fils Spencer, qui, en tant que coachs, l’aident à développer ses compétences. Il a appelé Spencer il y a deux semaines parce qu’il est parti en vacances. La différence c’est que c’est la première fois que Tyrese part en vacances de toute sa vie. C’est ce qu’il nous a dit. J’étais en mode : ‘attends, quoi ?’ Il a dit : ‘non, je n’ai jamais été en vacances’. Il a demandé à Spencer : ‘Qu’est-ce que vous faites en vacances ? Genre vraiment, vous faites quoi en vacances ?’ Et Spence était en mode : ‘Tu te détends !’ Et [Tyrese demande] : ‘Pour combien de temps ? Pendant combien de jours ? On part une semaine, je ne peux pas me détendre pendant une semaine. » – Doc Rivers

À ce niveau-là, on conseille quand même à Tyrese d’aller consulter parce que ça peut vite tourner à l’obsession maladive cette affaire. Bon, en réalité on ne peut que saluer le dévouement du garçon, qui n’a grâce à ça fait que progresser au cours des deux dernières années. Cette saison – sa deuxième en NBA – Maxey a pris une nouvelle dimension dans son rôle de starter. Aux côtés de James Harden sur la ligne arrière, Rese a tourné en 17,5 points, 3,2 rebonds, 4,3 passes à 48,5 % au shoot dont 42,7 % (!) du parking. Facteur X vous avez dit ? Le natif de Dallas a même poussé le délire encore plus loin en Playoffs, devenant le scoreur le plus prolifique des Sixers avec 249 points marqués (20,8 par rencontre) sur la campagne 2022, contre 236 pour Embiid en raison de deux matchs manqués. On vous répète qu’on parle d’un garçon qui n’a que deux saisons NBA dans les pattes, dont une passée en grande partie sur le banc de Philly. Forcément, on comprend tout de suite plus la hype du Doc à propos de sa pépite, qui n’a que 21 ans. Cette saison, Philadelphie tentera à nouveau de franchir un cap, avec en ligne de mire le titre de champion NBA. Et en toute honnêteté, malgré le talent de cet effectif, on imagine mal l’équipe décrocher une bagouze si le pick numéro 21 de la Draft 2020 n’était pas de la partie.

Les mots sont forts, mais loin d’être infondés. Oui, Tyrese Maxey est un phénomène qui n’a assurément pas fini de nous surprendre et de performer au sein de la grande Ligue. On peut donc raisonnablement comprendre Doc Rivers, lui aussi tombé sous le charme du garçon et dont l’avis est relativement légitime.

Source texte : Vince Carter Show Podcast / NBC Sports / Basketball Reference

1 Comment

1 Comment

  1. Sebb

    5 août 2022 à 17 h 08 min at 17 h 08 min

    MAxey est vraiment intéressant et prometteur c’est sur…
    Mais le pb, c’est que les déclas de Doc Rivers n’ont (en tout cas à mes yeux) absolument aucune crédibilité depuis pas d’années maintenant. Faites vous un best of des citations lunaires du Doc depuis 5 ans et vous comprendrez pourquoi mieux vaut juger sur pièces l’éclosion de Maxey plutôt que de suivre l’opinion du Doc.
    Mais bon, pour une fois, il pourrait bien avoir raison, qui sait ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top