Knicks

Les Knicks sanctionnés pour tampering dans le dossier Jalen Brunson ? Les Mavs n’ont pas apprécié la technique de drague des New-yorkais

Jalen Brunson 5 mai 2022 Knicks

Jalen Brunson n’a pas parlé aux Knicks pour la première fois le 1er juillet à minuit ? Oh quelle surprise !

Source image : NBA League Pass

Signé par les Knicks en début de Free Agency, Jalen Brunson n’a pas fini de faire parler de lui. Il semblerait que les Mavs n’aient pas trop apprécié la manière dont New York s’est rapproché de son désormais ex-joueur. Et oui, c’est l’heure de causer tampering. 

Les Mavs en ont gros comme dirait Perceval de la série Kaamelott. Pourquoi donc alors ? Tout simplement car les Texans ont l’impression de s’être fait avoir dans le dossier Jalen Brunson. Alors qu’ils souhaitaient prolonger l’acolyte de Luka Doncic sur le backcourt, les protégés de Mark Cuban se sont fait surprendre par les Knicks. Jusque-là, pas de problème, le joueur était free agent et il était donc libre de signer dans une autre équipe. Le truc, c’est le timing de l’annonce. Pour la plupart des médias, le fait que Brunson allait signer à New York était une évidence et l’info avait déjà fuité deux ou trois jours avant le début de la Free Agency. Plutôt étonnant non ? Surtout que les équipes n’ont pas le droit de débuter les négociations avec les joueurs avant minuit et une minute le 1er juillet. Le GM de Big Apple avait d’ailleurs fait le ménage exprès dans ses contrats pour avoir pile la place pour lui faire une offre XXL. Personne n’est dupe et les Knicks avaient évidemment débuté leur drague avant cette date butoir. On pense notamment à la présence de Julius Randle ainsi que de plusieurs membres du front office new-yorkais en bord de terrain lors du premier tour entre Dallas et Utah. Certains pensaient que Donovan Mitchell était la cible mais visiblement c’est bien Jalen Brunson qui avait des fans en tribunes. Il y a aussi le fait que Rick Brunson, le père de Jalen, ait rejoint les Knicks en tant qu’assistant début juin. Plutôt pratique comme timing !

Dallas espère donc que Adam Silver et ses sbires iront taper sur les doigts de Leon Rose. Fred Katz de The Athletic expliquait dans un papier récent que plusieurs personnes au sein de la NBA s’attendent à voir les Knicks recevoir une sanction. À quoi s’attendre ? Coupables de tampering l’an passé, le Heat et les Bulls avaient perdu un second tour de Draft, même chose pour les Bucks dans les échanges avec Bogdan Bogdanovic. On devrait logiquement arriver sur le même tarif. Pas de quoi empêcher les dirigeants de dormir et on se demande quand même quand est-ce que la Ligue va changer sa politique concernant la Free Agency. N’est-il pas étonnant que le Woj et Shams annoncent des dizaines de signatures dès minuit une alors qu’aucune équipe n’était censée parler aux joueurs avant cette date ? Il ne faut pas avoir fait HEC pour comprendre que personne ne respecte cette règle. À moins qu’Adam Silver ne rehausse vraiment les sanctions pour tampering, les discussions en sous-marin continueront de se faire.

Les Knicks vont-ils être sanctionnés pour tampering dans le dossier Jalen Brunson ? Ça en prend bien la direction mais, vu la faible peine à venir, pas sûr que les Mavs soient pleinement satisfaits. 

Source texte : The Athletic

2 Commentaires

2 Comments

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top