News NBA

Shams Charania revient en détail sur la prolongation de Zion Williamson : « Il était fou de joie à l’idée de signer ce contrat »

Shams Zion 6 juillet 2022

Trouvez-nous plus Américain que le mec de gauche.

Source image : YouTube

Malgré les rumeurs, malgré les débats, malgré les doutes, Zion Williamson a bel et bien signé ce 1er juillet une prolongation de cinq ans avec New Orleans, pour un montant initial de 193 millions de dollars. Un message fort, qui comporte aussi son lot de détails pas si anecdotiques que cela. C’est en tout cas ce qui est ressorti de l’intervention de Shams Charania dans l’émission Pat McAfee Show diffusée ce mardi.

« Zion était fou de joie à l’idée de signer ce contrat. » – Shams Charania

Voilà une phrase qui fera fondre le cœur des sept fans des Pelicans à travers le monde. On savait déjà que Shams n’avait aucun respect pour la notion de suspense, mais il nous l’a encore une fois prouvé. Interrogé d’emblée sur les questions qui entourent la signature du contrat de Zion, l’insider de The Athletic n’a pas mâché ses mots et a directement mis les choses au clair : Zion n’a pas hésité et voulait ce contrat. Bien sûr, il y avait des désaccords. Le natif de Salisbury voulait revenir jouer en fin de saison, et notamment lors des Playoffs, mais le staff de New Orleans a refusé. La décision a toutefois été prise en concertation et après accord du clan Williamson. Il faut bien comprendre qu’à ce moment-là, l’extension du contrat du first pick de la Draft 2019 est dans toutes les têtes. Le management n’a qu’un objectif : protéger son monstre, lui filer le pactole et repartir sur des bases solides. Et quel pactole : 193 millions de dollars sur cinq ans, pouvant aller jusqu’à 231 millions si Zion atteint les objectifs qui lui sont assignés. Accompagné d’un effectif ayant déjà atteint les Playoffs – de surcroît sans lui – le prospect de Duke n’a plus aucune excuse. Mais un élément menace de tout faire s’effondrer : la fragilité du bonhomme.

Sur ses trois premières saisons, Zion Williamson n’a joué que 85 matchs. C’est très faible. Trop faible. C’est pourquoi en lui proposant un tel montant, les Pels savaient qu’il leur fallait se protéger. Shams Charania explique donc qu’afin de se protéger des conséquences qu’aurait une nouvelle blessure de Zion sur la franchise, certaines clauses ont été greffées au contrat. Si les détails de ces dernières n’ont pour le moment pas été révélées, elles nous rappellent tout de suite le contrat signé par Joel Embiid en 2017 avec les Sixers. Prolongé sur cinq ans pour 146 millions de dollars (jusqu’à 176 millions), le Camerounais jouait sous la menace de certaines règles, qui justifiaient la possibilité de le couper sans compensation financière. Parmi elles, l’impossibilité de manquer au moins 25 matchs ou jouer moins de 1650 minutes par saison en raison d’une blessure. Des garanties ? Il y en avait aussi. Si le pivot de Philly parvenait à surpasser cette même barre des 1650 minutes lors de trois des quatre premières saisons du contrat, cette clause serait rompue. Perturbés par la pandémie, les calculs ont probablement dû être recommencés, mais on ne sait pas si cette clause est aujourd’hui levée. Une façon de faire qui a sans aucun doute inspiré les Pels dans l’élaboration du contrat de Zion.

Enfin, selon Shams, la jeune star est très impliquée dans la vie associative de la Nouvelle-Orléans. Souvent présent lors d’évènements caritatifs ou de rencontres avec des fans, Zion a « passé beaucoup de temps avec la communauté durant tout l’été » comme l’affirme l’insider. Preuve en est que Thanos se sent bien en Louisiane ? Probablement. Une fois sa signature officiellement apposée sur le contrat, Zion organisera apparemment un événement local avec des enfants, dans le but de célébrer ensemble la signature du contrat. De nombreuses vidéos tournent d’ailleurs en ce moment sur les réseaux sociaux où on peut le voir claquer des énormes tomars en joggo, entouré de gosses à deux doigts de perdre conscience.

Shams Charania nous prévient : « tous les signes montrent qu’il sera sur les parquets et qu’il jouera 60-70 matchs ». Pour l’insider, il ne fait donc aucun doute que Zion atteindra les paliers qui lui ont été fixés car « c’est fondamentalement un joueur historique quand il est sur le terrain ». Nous, on attend de voir tout ça, mais bordel qu’est-ce qu’on est hype !

Source texte : Pet McAfee Show

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top