Nets

Nic Claxton et Patty Mills continuent à Brooklyn : prolonger dans cet énorme bazar, bonjour le courage

Nic Claxton Patty Mills

Bon retour chez les fous !

Source : Montage TrashTalk via NBA League Pass

Au bord de l’implosion suite à la demande de transfert de Kevin Durant, les Nets ont malgré tout réussi à prolonger Nic Claxton et Patty Mills. Les deux joueurs ont montré qu’ils étaient capables de faire du bien sur le terrain, mais le flou est si total du côté de Brooklyn que ces signatures ont quand même un peu une allure de retour chez les fous. 

Pour retrouver toutes les signatures de cette nuit de folie, c’est par ICI !

Nic Claxton s’est illustré cette saison en ayant envoyé un pourcentage aux lancers digne d’un footeux venu participer « pour le fun » au tournoi de 3×3 du club de basket de la commune. Une fois passé le temps des plaisanteries et autres sobriquets, il faut tout de même reconnaître que le début de carrière de Clax’ chez les Nets est plutôt séduisant. Sélectionné en 31e position de la Draft 2019, il impressionne par son talent. Qu’on s’entende, on ne parle pas du futur Shaq’, mais d’un bon petit pivot capable de faire du boulot en sortie de banc, même d’être plutôt embêtant lorsqu’il est chaud. Les stats sont intéressantes, et mériteraient qu’on leur accorde un peu plus de responsabilités : 8,7 points, 5,6 rebonds, 1,1 contres. Ce que Sean Marks – general manager de Brooklyn – lui offre ? 20 millions sur deux ans. Dans la possibilité d’une reconstruction, il est intéressant de verrouiller un bonhomme qui pourra potentiellement profiter d’un temps de jeu de patron et donc prendre de la valeur en progressant.

Pour Patty Mills, la situation présente un certain avantage. Boucler un deal rapidos dans une équipe qui est à l’aube d’une explosion historique dans l’histoire de la NBA ? Bien joué Pat’, puisqu’à 33 ans, toucher 14,5 millions de Dollars sur les deux prochaines années apparaît comme un joli coup. Eh, il n’est bien sûr pas question de dire que c’est du vol, car Patty est un très bon basketteur qui a prouvé aux yeux de tous son talent. Ceci étant posé, disons que ce deal est une belle manière de poursuivre tranquillement sa carrière en NBA, en profitant quoi qu’il arrive d’un rôle important dans la rotation du coach, qu’il s’agisse de Steve Nash ou d’un autre. Cette saison ? 11,4 points, 1,9 rebonds et 2,3 passes. Le mot d’ordre est malin. Demandez lui de gérer la mène ? Il le fera comme un chef derrière votre meneur titulaire. Dans la même optique que pour Claxton, il est enfin intéressant de pouvoir compter sur un vétéran pour encadrer un potentiel groupe de jeunes récupérés dans l’échange de Kevin Durant.

Deux signatures pour le prix d’une, et une Free Agency qui est décidément marquée par les prolongations lors de cette première nuit d’hostilités. Ne vous inquiétez pas hein, puisqu’avec cet immense trade en préparation à Brooklyn, on risque de bientôt tout vibrer. Mais vibrer très fort. 

Source : Twitter @wojespn

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top