Magic

Officiel, Mo Bamba prolonge à Orlando pour 2 ans et 21 millions : joli coup pour le Magic, Sheck Wes peut être fier

Mo Bamba - Sheck Wes

Du côté d’Orlando, on va continuer de s’ambiancer sur le son « Mo Bamba » de Sheck Wes !

Source image : YouTube

Il était très courtisé et de nombreuses équipes lui faisaient les yeux doux, mais finalement Mo Bamba a choisi de rester au Magic malgré son statut d’agent-libre non restrictif. C’est la teuf à Orlando et on va pouvoir continuer à se buter au son de Sheck Wes, ami d’enfance du rappeur et auteur du tube du millénaire.

Les Bulls, les Rockets, les Raptors ou encore les Lakers le voulaient pour enfin faire réellement décoller sa carrière, mais Mo Bamba a décidé de rester dans la franchise qui l’a drafté. Même si à l’heure actuelle c’est Wendell Carter Jr. qui occupe le poste de titulaire tant convoité, l’ancien de l’université du Texas veut continuer de se battre pour obtenir son Graal. Pour remplir sa mission, le pivot d’origine ivoirienne va percevoir un montant similaire à celui de la qualifying offer, à laquelle il était éligible. 2 ans et 21 millions de dollars, tel est donc le contrat paraphé par le natif de New York, à peine inférieur à celui de WCJ (50 millions sur 4 ans). On va donc continuer de rouler jeunesse à Orlando, avec un effectif dont la moyenne d’âge est d’environ 14 ans.

Dans cette jeune escouade, le pivot à la plus longue envergure de la ligue sent peut-être que quelque chose de spécial peut se passer. Avec Mo Bamba donc, mais aussi Markelle Fultz, Cole Anthony, Jalen Suggs, Franz Wagner, Jonathan Isaac, Chuma Okeke, RJ Hampton, son concurrent Wendell Carter Jr. et le dernier arrivant Paolo Banchero, premier choix de la Draft 2022 (qui a récupéré le numéro 5 que portait Bamba jusqu’alors), le Magic dispose peut-être de la jeunesse la plus intrigante de la NBA et a de quoi foutre un sacré boxon dans les années à venir. Responsabilisé après le départ de Nikola Vucevic, Bamba a lâché la saison passée 10,6 points, 8,1 rebonds et 1,7 contre par rencontre, mais au-delà des statistiques, son impact a également augmenté et les prémices de son potentiel aussi immense que ses bras commencent enfin à pointer le bout de leur nez après des débuts en couveuse.

Après quatre saisons timides dans la ligue, Mo Bamba semble enfin progresser et s’affirmer. Le front office du Magic ne s’y est pas trompé en lui proposant ce nouveau contrat, assez long pour profiter de ses progrès et assez court pour se retourner en cas de flop. Le fait d’annoncer son nouveau numéro de maillot, le 11, comme celui qu’il portait au lycée, pouvait potentiellement représenter un indice, celui-ci s’est finalement avéré prémonitoire.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top