Pelicans

Les Pelicans pourraient proposer une belle extension à Zion Williamson : attention, le prix des béquilles sera déduit

Zion Williamson 5 mai 2021

Zion a pas l’air d’être convaincu non.

Source image : YouTube

Ah la confiance, la base de toute relation humaine finalement. Chez nos amis les oiseaux à grand bec, on a d’un côté un Zion Williamson qui est très confiant en lui, et de l’autre les cadres de New Orleans qui sont sur leurs gardes. Une belle histoire commencée en 2019 qui devrait se prolonger au-delà de la saison prochaine, mais à quel prix et sous quelles conditions ? Cela va causer bien des conflits à la négociation…

Le profil de Zion Williamson est unique, tellement unique que le bas du corps a du mal à suivre, enfin surtout l’une des deux jambes. En trois saisons, il a eu le droit à une opération du ménisque droit et une fracture du pied droit… comme dirait Mister V, ça fait beaucoup là non ? Des blessures incessantes qui ont écarté le premier pick de Draft 2019 des parquets pendant 141 matchs, dont une saison rookie écourtée et une troisième saison complètement blanche. On comprend donc pourquoi le general manager de New Orleans, Trajan Langdon, et ses collègues en costard feraient preuve de retenue dans leur proposition de prolongation de contrat à l’ancien de Duke. Point important en feat avec le service compta’ : Zion est éligible à une extension dite max de cinq saisons. Numériquement, ça veut dire quoi ? Sa prolongation de contrat est estimée entre 182 et 195 millions de dollars. Mais a-t-on vraiment envie de donner autant d’argent à un joueur si souvent en béquilles ? Zion lui est plutôt confiant, il vient de reprendre les entraînements sans restrictions et n’a qu’une seule envie après avoir vu les Playoffs de ses coéquipiers : prolonger l’aventure dans le Bayou. La direction est d’accord avec son joueur sur ce point, mais le montant garanti ne serait pas si élevé que prévu, car celui-ci ne dépasserait pas les 100 millions de dollars selon Brian Windhorst de chez ESPN.

L’intérieur des Pels a tourné à 25,7 points à 60,4% de réussite aux tirs et 7 rebonds en moyenne sur ses deux dernières saisons, mais pour certains observateurs, l’apport hors du terrain est bien plus terne. J.J. Redick avait même souligné il y a quelques mois son manque d’implication au sein de l’équipe. Les Pelicans vont vouloir protéger leurs arrières pour ne pas trop perdre au change si jamais Zion Williamson se blesse à nouveau de manière aussi grave un jour. Les cadres de Louisiane pourraient donc copier la stratégie de leurs compères de Philadelphie au sujet de l’extension après le contrat rookie de Joel Embiid. En 2018, le finaliste au titre de MVP de la même année signe une prolongation de contrat de cinq années après trois premières saisons marquées par des blessures également. Les Sixers ont donc choisi de placer un minimum de minutes à jouer par saison, et si le pivot se blesse et ne joue pas plus de minutes, la franchise s’octroie le droit de le couper. Cette précaution est alors apparue comme presque obligatoire pour les Sixers, mais il aurait fallu que la blessure soit career ending pour que Philly se sépare réellement de Joel Embiid. Avertissement donc pour les Pelicans : même si Zion deviendra agent libre restreint s’ils ne le prolongent pas cet été… dans l’hypothèse où le gros nounours arrive à être membre d’une équipe All-NBA en 2022-23, ce dernier sera éligible au contrat supermax. Et là, New Orleans ne pourra – et ne voudra – peut-être pas s’aligner face aux autres franchises sur des montants aussi exorbitants. 

Les négociations entre l’exécutif des Pelicans et Zion Williamson pourront commencer le 1er juillet. Les Volatiles prendront-ils des précautions similaires à celles des Sixers pour Embiid, ou est-ce que Winnie l’Ourson arrivera à les persuader qu’ils peuvent lui faire financièrement confiance ? Mystère et boule de gomme…

Source texte : NBC Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top