Celtics

Les Celtics explosent le Heat en deuxième mi-temps et l’emportent 93-80 : 3-2 pour Boston, rendez-vous vendredi pour conclure la série !

Al Horford et les Celtics ont un fait un grand pas vers les Finales NBA !

Source image : NBA League Pass

À égalité 2-2 après quatre matchs d’une série il faut bien le dire un peu WTF, le Heat et les Celtics se retrouvaient cette nuit pour un Game 5 crucial du côté de Sud Plage. On espérait éviter un blowout, on espérait un match serré, on voulait un scénario à la hauteur de l’enjeu du match. Résultat ? C’était pas fameux. On vous raconte tout ça.

La box score du match, c’est par ici !

Renforcés par le retour de Marcus Smart ainsi que la présence de Robert Williams III, les Celtics comptent bien surfer sur leur grosse victoire du Game 4, d’autant plus que Tyler Herro regarde une nouvelle fois ses potes depuis la touche. Premier signe flagrant en début de match, Jimmy Butler veut donner le ton en se montrant bien agressif, seul problème la réussite offensive le fuit. Le genou continue-t-il de le gêner ? Sans doute mais ce qui est sûr, c’est qu’il n’est pas le seul à galérer en attaque. En fait, on assiste à une première mi-temps bien crade offensivement où briques et turnovers s’enchaînent. Mais bon, on ne va pas trop se plaindre car youpi, on a enfin un match serré. Côté Celtics, Derrick White enfile le costume de franchise player car c’est le seul qui joue à son meilleur niveau. Jayson Tatum et Jaylen Brown sont eux pas mal en galère. Le premier semble encore perturbé par son bobo à l’épaule et ne pèse pas du tout au scoring, heureusement il se rattrape en faisant bien jouer ses copains. Quant au second, il réalise un nouveau festival de balles perdues, notamment contre Victor Oladipo qui possède encore une fois un vrai impact en sortie de banc. Avec lui, la second unit du Heat fait beaucoup de bien à Miami sur les 24 premières minutes. D’Oladipo à Gabe Vincent en passant par Caleb Martin et même Duncan Robinson, ils donnent un vrai coup de boost à la bande à Erik Spoelstra pendant que Kyle Lowry et Max Strus font un zéro pointé. Et avec ça, miracle, le pivot Bam Adebayo se montre enfin actif pour peser dans la balance. Profitant des turnovers de Boston et dominateur au rebond offensif, Miami boucle une première mi-temps horrible pour les yeux avec un avantage au score de 42-37.

Un match moche mais serré où les deux équipes sont mauvaises en même temps, voilà comment on peut résumer la première période en une seule phrase. Et lors de la seconde, l’une des deux se met véritablement à jouer au basket et immédiatement, la rencontre bascule. Cette équipe, c’est Boston. Dès le retour des vestiaires, les Celtics haussent le ton en limitant fortement les erreurs commises avant la pause. C’est ultra focus en défense, ça ne donne aucune opportunité facile à Miami et ça exécute en attaque en provoquant notamment des fautes adverses. Au tableau d’affichage ? Ça donne un 32-16 en faveur des Celtes dans le troisième quart. Al Horford joue comme s’il avait dix ans de moins, Jaylen Brown est un autre homme par rapport à la première mi-temps, Jayson Tatum se réveille au scoring tout en contribuant dans les autres secteurs du jeu, tandis que Robert Williams III fait un chantier en défense et contre tout ce qui bouge. Quand les Celtics jouent comme ça, on connaît peu d’adversaires qui sont capables de résister. Et surtout pas ce Heat-là, qui ne trouve absolument aucune solution offensive et qui enchaîne les briquasses à un rythme record. Mis à part Gabe Vincent qui injecte un peu d’énergie en attaque, Miami est tout simplement au bout du rouleau à l’image d’un Jimmy Butler clairement pas lui-même et d’un Bam qui redevient terriblement passif. Sous l’impulsion notamment de ses Jay Brothers, les Celtics envoient un… 24-2 sur la tronche du Heat entre la fin du troisième quart et la première moitié du quatrième. On pensait éviter un blowout, c’est encore raté ! Sans être transcendant sur la fin de match, Boston gère son avance contre une équipe floridienne qui n’a de toute façon pas les ressources pour espérer remonter au score. 93-80 score final, les Celtics ne sont plus qu’à une victoire de remporter la Conférence Est.

Ce Game 5 ressemble quand même sacrément à un tournant dans cette série. Les Celtics n’ont eu besoin que d’une mi-temps pour prendre le dessus sur une équipe de Miami clairement limité. Et honnêtement, on ne voit pas comment le Heat pourrait survivre dans le Game 6 de vendredi à Boston. Les Finales NBA, c’est tout droit pour les Verts !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top