Heat

Jimmy Butler n’est tout simplement pas lui-même : 13 points à 4/18 au tir, et c’est tout Miami qui coule avec lui

Exceptionnel en début de série, Jimmy Butler est vraiment sur les rotules aujourd’hui.

Source image : NBA League Pass

Forfait lors de la deuxième mi-temps du Game 3 à cause de son bobo au genou et méconnaissable dans le Game 4 il y a deux jours, Jimmy Butler voulait forcément réagir dans la cinquième manche de cette nuit. Mais on pouvait avoir des doutes sur sa capacité à step-up au vu de ses limites physiques actuelles. Des doutes qui ont assez rapidement été confirmés…

Vous vous souvenez quand Jimmy Butler réalisait des dingueries des deux côtés du terrain pour dégoûter les Celtics ? C’était il y a seulement une dizaine de jours, mais on a l’impression que ça fait une éternité. Parce que le Jimmy Butler qu’on voit aujourd’hui, il est à des années-lumière de celui qui était considéré par certains comme le meilleur joueur de cette campagne de Playoffs 2022 après le Game 1 contre Boston. Jimmy a beau dire qu’il est en bonne santé, le Heat a beau ne pas vouloir chercher d’excuse pour expliquer ses galères actuelles, il ne fait aucun doute que Butler n’est pas lui-même en ce moment. Sa performance cette nuit ? 13 points seulement en 40 minutes, avec 6 rebonds, 4 passes, 2 interceptions et 1 contre à 4/18 au tir (1/5 à 3-points, seulement 4/4 aux lancers-francs). Le boss du Heat a bien essayé de donner le ton d’entrée en se montrant agressif, mais il n’a jamais réussi à vraiment émerger dans ce Game 5 pourtant crucial. D’abord maladroit puis incapable d’imposer sa patte sur la rencontre, Butler n’a tout simplement pas eu l’impact nécessaire pour aider Miami à rivaliser avec une équipe de Boston mieux armée aujourd’hui pour remporter la série. Symbole de sa défaillance, on a vu Butler enchaîner deux air-balls à un moment donné en deuxième période pendant que le Heat souffrait énormément en attaque. Pas de jambes, pas de révolte, pas de victoire. Triste à voir pour un mec qui a l’habitude de jouer à son meilleur niveau à ce stade de la compétition.

Sans un Jimmy Butler au top de sa forme, le Heat ne joue tout simplement pas dans la même cour que Boston. Certes Miami menait de cinq points à la pause mais c’était avant tout grâce aux cadeaux offerts par les Celtics au rebond et à travers leurs pertes de balle. Quand les hommes d’Ime Udoka ont commencé à jouer sérieusement en obligeant les Floridiens à attaquer sur demi-terrain, c’était mort pour l’équipe préférée de DJ Khaled. Cette version-là du Heat est aujourd’hui bien trop limitée en matière de création pour survivre, surtout avec un Kyle Lowry invisible et pas à 100% (0 point à 0/6 au tir dont 0/5 de loin), un Bam Adebayo une nouvelle fois hyper frustrant et surtout un Tyler Herro absent. Ce dernier a effectivement enchaîné un deuxième forfait consécutif à cause de son pépin à l’aine et son absence a clairement fait mal à une équipe de Miami sans solution. Alors oui, vous nous direz que le Sixième Homme de l’Année réalise des Playoffs un peu foireux en comparaison à sa très belle saison régulière, et c’est vrai. Mais au moins il représente une menace offensive que la défense de Boston doit respecter, lui qui est l’un des seuls joueurs de l’effectif floridien à véritablement pouvoir se créer son propre tir tout en plantant du parking. Face à une équipe aussi solide que les Celtics dans leur moitié de terrain, ce genre d’absence ne pardonne pas.

Jimmy Butler est plus que jamais dans le dur, et malheureusement ça condamne son équipe de Miami. Déjà avec lui à son meilleur niveau, c’est compliqué pour le Heat d’affronter la défense des Celtics, c’est limite impossible avec un Butler diminué physiquement. On ne sait pas pour vous, mais nous on sent que cette série est sur le point de se terminer.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top