Sixers

James Harden a lâché une nouvelle disasterclass : 11 points seulement dont… 0 en deuxième mi-temps, perf’ cata de la part du Barbu

Nos yeux devant la « performance » du Barbu cette nuit.

Source image : NBA League Pass

Dans l’obligation de l’emporter pour rester en vie et avec un Joel Embiid cabossé de partout, les Sixers avaient besoin de la contribution de tout le monde pour espérer arracher un Game 7 à Miami. En particulier de James Harden, vous savez l’homme qui est arrivé en février dernier à Philadelphie et censé être le difference-maker pour la bande à Doc Rivers. Mais encore une fois, le Barbu a lâché une disasterclass au pire moment.

James Harden qui disparaît dans un match important de Playoffs. C’est un scénario qu’on a vu trop de fois ces dernières années. Mais même si on n’est pas surpris, on ne peut pas s’empêcher de hocher la tête de gauche à droite. Vous voulez la stat la plus folle de la nuit ? James Harden a marqué autant de points que Ben Simmons ce soir lors de la deuxième mi-temps du Game 6 entre les Sixers et le Heat : 0. Oui, un zéro pointé alors que Philadelphie était dans un match à élimination directe devant son public. 0 point, seulement deux tirs tentés, et zéro lancer-franc obtenu. Parfois les chiffres mentent, pas ici. Après une première période plutôt correcte (11 points à 4/7 au tir), le Barbu a été tout simplement inexistant en seconde. Le manque d’agressivité a été criant et les rares fois où il a tenté quelque chose, il a perdu la gonfle. Certes c’était une faillite collective mais comment ne pas pointer du doigt le All-Star à 45 millions de dollars qui a été recruté en échange de Simmons il y a quelques mois. Un véritable fantôme, qui n’a pris aucun responsabilité malgré l’urgence de la situation et qui a en plus grandement participé au naufrage de Philadelphie au rebond (+14 pour Miami, 13 rebonds offensifs) en oubliant ce que le mot « box out » veut dire. Les fans des Sixers viennent officiellement de ressentir la même chose que ceux des Rockets lorsqu’ils ont vu Harden sortir l’une des pires perfs de sa carrière lors d’un Game 6 de demi-finale de Conférence (déjà) en 2017 face aux Spurs.

« Il faut faire une enquête sur la performance de James Harden. Comment peut-il passer 22 minutes sur le terrain en deuxième mi-temps et prendre seulement un shoot ? C’était une performance horrible de sa part. »

– Le journaliste Stephen A. Smith, après la rencontre

Ce nouveau fail épique vient s’ajouter à la liste des disasterclass qui caractérisent la carrière de James Harden en Playoffs. On parle de l’un des meilleurs scoreurs de l’histoire de la NBA, mais aussi d’une superstar qui s’est construit une réputation de choker dans les moments chauds. Si pour certains ce terme est un peu fort, la « performance » de cette nuit ne va clairement pas arranger cette perception qu’on peut avoir du bonhomme. Même les plus grands fans du Barbu ne peuvent le défendre aujourd’hui, impossible. Parce que quand vous sortez une prestation aussi apathique alors que Joel Embiid tente lui de porter les siens sur ses épaules malgré un pouce en vrac, une orbite fracturée et probablement d’autres petits bobos, il n’y a juste pas d’excuse. C’est une chose d’être sur le déclin et de ne plus être en capacité physique de peser offensivement comme dans son prime (la faute aux ischios ?), c’en est une autre d’être complètement amorphe sur le terrain alors que votre équipe a absolument besoin de vous pour survivre. Harden quitte donc les Playoffs par la très petite porte, et avec des stats de seulement 18,2 points (40% au tir) et 7 passes dans la série contre Miami.

Catastrophique, honteuse, calamiteuse… choisissez l’adjectif que vous souhaitez pour décrire la performance de James Harden cette nuit. Celui qui disait ne pas ressentir de pression avant le début des Playoffs risque de sentir fort la… pression des fans de Philly cet été, où il sera très intéressant de voir comment va évoluer sa situation contractuelle. Pour rappel, il arrive en fin de contrat mais possède une player option à 47 millions sur la saison prochaine…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top