Heat

Le Heat est en Finale de Conférence Est : victoire 99-90 contre des Sixers transparents, Joel Embiid et les siens sont éliminés !

Direction le dernier carré pour Miami !

Source image : NBA League Pass

La poudre, c’est l’odeur que dégage ce Sixers – Heat. On ne va pas s’en plaindre, c’est pour ces matchs que l’on veille toutes les nuits depuis fin octobre. Grosse partie de basket en perspective, en perspective seulement. Philly est passé à côté, et Miami n’a eu qu’à dérouler sans forcer pour s’adjuger la victoire et la qualification. Les Sixers sont éliminés ! 

Pour la boxscore de ce match, c’est par ICI !

Comme d’habitude lorsque les Sixers jouent au basket à la maison, la cloche sonne trois fois. Est-ce pour sonner le glas de la saison de Philly ou bien pour fêter l’obtention d’un match 7 en Floride ? Rendez-vous dans 48 minutes et plus si affinités pour le savoir. Après deux petits runs successifs de chaque côté histoire de bien rentrer dans ce match, la partie se met enfin en route. Joel Embiid et Bam Adebayo se disent bonjour à coup de labourage de côtes, c’est ça qu’on aime. Ce qu’on kiffe moins en revanche, ce sont les mauvaises blessures. Ce soir, c’est malheureusement Danny Green qui a tiré la boule noire. Sur un rebond contesté, Jojo trébuche et emporte avec lui… le genou de son collègue, le faisant plier comme une feuille A4. Direction le vestiaire dans la foulée, transporté par le staff médical. Il ne rejouera pas, le coup est dur pour Philly quand on connaît l’apport important du bonhomme dans les deux victoires des Sixers dans cette série. Pourtant, pas le temps de s’apitoyer, car la survie des hommes de Doc Rivers se joue sur le terrain. Matisse Thybulle est envoyé au charbon, et on se replonge la tête dans le basket. Jimmy Butler est très chaud, très fluide et forcément ça tombe en quantité dans le panier. Tout l’inverse d’un Joel Embiid toujours en difficulté avec son shoot. Pas de souci, il peut compter sur Tyrese Maxey et James Harden qui cuisinent Miami pour maintenir leur équipe dans le bon wagon. Tyler Herro est chaud en sortie de banc, l’eau ça mouille. Max Strus est lui aussi caliente, ça donne des tirs à 3-points bien costauds et un décollage plutôt inattendu. Il réalise d’ailleurs sa meilleure première mi-temps en Playoffs avec seize points, sérieux le mec. À la pause, le Heat est en tête, mais d’une seule petite unité. Miam miam, on va se régaler…

… Ou pas. Le retour du vestiaire de Philly est tout simplement catastrophique. Shoots très crades, transmission du ballon inexistante, on a l’impression d’être sur un terrain de street en plein milieu de l’été où on met ensemble cinq gars qui ne se connaissent pas. Shake Milton est le seul joueur qui essaye de créer des choses, le reste de la bande à choisi de rester prendre une petite anisette avec Danny Green. On ne voit que ça pour expliquer un tel changement. Ramesse est transparent comme une vitre, onze points ce soir avec seulement deux tirs tentés en seconde période. On attend avec impatience le tweet de Kevin Durant. Joel Embiid force tous ses tirs, souci ils ne rentraient déjà pas trop quand Jojo était démarqué. Miami n’aura jamais eu à forcer son talent, vous commencez à comprendre comment tout ça va se finir. Jimmy a fait du Jimmy, c’est-à-dire être écœurant de réussite à mi-distance. Bonjour la soirée, Monsieur Buckets s’est offert une fermeture de série à 32 points, huit rebonds et quatre passes, quel patron. Pour l’anecdote, il a le même âge que James Harden, faites ce que vous voulez de cette information. À l’entame du dernier quart, on sent que la résignation est déjà reine dans les esprits des locaux. Ce qui s’en suivra sera une qualification assurée tranquillement par le Heat. Victoire de Miami, direction la Finale de Conférence Est, et c’est bien mérité. Score final ? 99-90, mais ça ne reflète pas l’écart de niveau entre les deux formations. On prendra le temps de débriefer tout ça à froid, mais attention à cette série qui laissera des traces en Pennsylvanie.

Le Heat a fait son boulot, c’est-à-dire jouer au basket. Tout travail mérite récompense, et c’est une qualification en finale de conf’ qui est obtenue par Jimmy Butler et les siens. Philadelphie sort la tête baissée de ces Playoffs, et c’est plutôt logique après un match désastreux à bien des égards. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top