Mavericks

Luka Doncic a claqué 655 points en 20 matchs de Playoffs : seuls Wilt Chamberlain et Michael Jordan ont fait mieux, ça vous classe un bonhomme

Luka Doncic Mavs 8 mai 2022

Merci qui ? Merci Luka Magic !

Source : NBA League Pass

Il a été dé-ci-sif pour les siens cette nuit, mais pas dans le registre où il est le plus attendu. Ceci étant, Luka Doncic a quand même scoré 26 points, l’emmenant à un total de 655 unités après 20 matchs de postseason. Seuls deux joueurs ont réussi à faire mieux dans l’histoire de la NBA, et il s’agit de messieurs Wilt Chamberlain et Michael Jordan. Allez, on se pose et on en discute, car Lulu le mérite bien. 

Les Mavericks peuvent sourire, car lorsqu’il joue comme ça, Luka Doncic est un véritable poison pour n’importe quelle défense. En Playoffs, le Slovène ne s’est pas farci les équipes les plus simples : Clippers de Kawhi et Paul George deux fois de suite, le Jazz alors qu’il revenait de blessure, et enfin des Suns auteurs d’une régulière historique. Vous commencez à capter, c’est loin de ressembler à une balade de santé. Pourtant, Lulu s’est fendu d’un total de 655 points au bout de 20 matchs joués au printemps. Dans l’histoire de notre noble sport, seuls Wilt Chamberlain et Michael Jordan ont fait mieux. Le Slovène est sur un chemin doré. Il y a eu des soirées mémorables au scoring, où ça paraissait même irréel d’être aussi bon au basket. Paradoxalement, ce très joli clin d’œil de l’histoire arrive au moment même où le joueur s’illustre par son altruisme envers ses collègues. Seulement 26 points cette nuit, c’est un beau total mais loin des 45 pions envoyés au premier match.

Ciblé encore et encore par la défense de Phoenix, on sait que le talent de Lulu lui permet de justement se défaire de ça. Mais cette nuit, il a utilisé toute cette attention pour se muer en distributeur fou, profitant de chaque tentative de prise à deux pour libérer tous les copaings. En plus, il l’a fait très intelligemment : peu adroit à longue distance, il a su aller provoquer ses vis-à-vis au poste haut – dans son jardin – où si les Suns montraient un peu de négligence, l’affaire finissait systématiquement au fond. Toujours malmené physiquement, Cameron Payne n’a jamais pu y faire grand chose. Et quand Ayton s’y est collé, la différence technique et de mobilité était trop grande. On a parlé de la soirée historique de Dorian Finney-Smith, et bien celle-ci est en grande partie due à l’altruisme de son leader. On sait que Monty Williams est un redoutable technicien, mais ce ne sera pas facile de contenir Luka Magic lors du retour de la série en Arizona. On a vu hier soir que Phoenix n’était absolument pas à l’heure sur les flottements défensifs, laissant toujours une fenêtre de passe ouverte. Désolé mais avec un joueur comme ça, c’est comme dirait l’autre, pas trop autorisé.

Luka Doncic s’est comporté en leader polyvalent, montrant qu’il est un créateur de génie peu importe le contexte et la défense chargée de s’occuper de lui. Ajustement obligatoires pour les Suns, sinon le tarif au prochain match risque d’être le même que cette nuit, avec le risque de l’élimination en plus. 

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top