Mavericks

Dorian Finney-Smith a été magistral : 24 points à 8/12 du parking, l’arceau était grand comme une piscine pour DFS

Dorian Finney-Smith

Dorian Finney-Smith le facteur X de ce Game 4.

Source : NBA League Pass

Les Mavericks devaient réitérer la performance du Game 3 pour remettre les compteurs à zéro dans la série face aux Suns. Cette phrase, Dorian Finney-Smith l’a bien intégrée avant de fouler le terrain et il avait aussi bien réglé la mire. Ça nous donne quoi tout ça ? Un match de patron dans lequel DFS a été écœurant de réussite derrière l’arc. 

Pour la boxscore complète, c’est par ICI !

Les fans de Dallas peuvent se vanter d’avoir Luka Doncić, la petite tête blonde balkanique qui joue au basket aussi bien qu’elle ronchonne dernièrement. Ils ont également pu découvrir toute la détermination de Jalen Brunson, aka le bonhomme qui porte l’équipe tel un très grand quand le chef se fait un bobo. Et ce soir, les aficionados des Mavericks ont pu s’enorgueillir d’avoir Dorian Finney-Smith. 24 points à 8/13 au tir et donc 8/12 depuis la buvette pour l’ailier. Rajoutez-y 8 rebonds, 1 ‘tite passe et un apport défensif toujours aussi sérieux et vous obtenez le facteur X d’une belle victoire. Ouais, ce soir c’était un peu trop simple donc le gars s’est contenté d’allumer depuis la ligne à 3-points, téma la phrase complètement folle… mais tout aussi folle que la prestation proposée par Dé Aife Esse. Dans l’histoire des Mavs, seul Jason Terry a envoyé plus de bombes du parking (9) sur un match de Playoffs. Son apport a été essentiel pour les Mavs, mais aussi très important dans l’impact psychologique sur les Suns. Quand le bonhomme récupère la balle derrière l’arc, on sait que ça va systématiquement finir au fond, et ça mentalement… allez-y pour rester motivé quand un type vous en rajoute 3 sur la tête dès qu’il touche le cuir orange. Il a notamment planté à des moments décisifs alors que Phoenix commençait à remettre la tête à l’endroit. De quoi redonner un peu d’air à l’American Airlines Center.

Ce genre de soirée est exactement ce qui permet aux hommes de Jason Kidd de regarder les Suns droit dans les yeux. Luka Doncic a ce soir été très bon en dépit d’un apport de points pas si foufou que ça quand on connaît la routine de bourrin du gars, et c’est donc primordial d’avoir des gars capables de coups d’éclat pour mettre à mal la stratégie adverse. D’ailleurs, en parlant de Lulu, la Slovénie n’est jamais loin car si Dodo a été aussi vitaminé ce soir, c’est parce que son copain Doncic lui a envoyé beaucoup de caviars. Sur les huit tirs primés, cinq ont été offerts par Luka Magic, et merci d’avoir partagé le festin. Ce type de prestation montre bien tout le talent que possèdent les Mavericks dans l’ensemble des compartiments du jeu et il faudra maintenir ce niveau pour continuer à rêver du renversement des Soleils dès le retour de la série dans l’Arizona. Avec un Dorian Finney-Smith aussi adroit et impactant, il y aura de quoi espérer des lendemains qui chantent. Paraît qu’il a foutu le feu à une serviette dans le vestiaire car sa main était trop chaude ce fou.

Boum dans le corner, bim à 45 degrés… Ce soir, Dorian Finney-Smith a été in-trai-table à 3-points, et les Mavericks peuvent le remercier car il a filé un sacré coup de main pour remettre la série à zéro. Il faudra désormais tenter de renouveler cet exploit sur les hostiles terres de l’Arizona, où se trouvent sans doute la clé d’une victoire dans cette série. 

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top